@

Torre Egger : Marc-André’s Vision La nouvelle voie en hommage à The Alpinist

En septembre 2016, le Canadien Marc-André Leclerc réussissait la première ascension hivernale en solitaire de la Torre Egger, par le pilier Est et des variantes des voies Titanic et De Dona – Giongo. Cette aventure remarquable, dont les détails sont à découvrir dans The Alpinist, le film hommage par Peter Mortimer tout juste récompensé du Grand Prix du Chamonix Film Festival, devait en amener une autre sur le même pilier. « Marc avait repéré, lors de sa descente, un système de fissures encore vierges », explique sa compagne d’alors Brette Harrington. Mais le soloiste est tombé en Alaska pour l’éternité en 2018, avant de pouvoir s’y frotter…

Leclerc « n’avait pas la même vision des choses » que les autres, et Marc-André’s Vision est l’histoire – et le nom – de cette voie qu’il n’a pas eu le temps de gravir. Brette, Quentin Linfield-Roberts et Horacio Gratton s’en sont chargés en 2020, découvrant des passages extraordinaires évalués à 7b+ pour les plus difficiles. Le film de leur ouverture ici, ou de 4 jours et 3 bivouacs passés sur la Torre Egger en hommage à The Alpinist.

Durée : 11 min.

694 Shares
Copy link