@

Avant de sortir les skis, pensons d’abord à sortir la carte ! La phase de préparation d’une course de ski de rando, c’est avant tout se donner toutes les chances de bien réagir sur le terrain, dans toutes les situations. Voici la méthode de l’ANENA pour anticiper en toute sérénité, parce que le plaisir passe (aussi) par la sécurité.

Lors de la construction du projet, le choix d’une course et de ses alternatives est fonction de l’évaluation des conditions et des équipiers : vécu, compétences techniques et physiques, aspirations… Du point de vue du groupe, et c’est encore plus vrai pour des projets de plusieurs jours, il est primordial de considérer que le choix de l’objectif doit permettre au moins aguerri des participants de ne pas être mis en difficulté physiquement ou techniquement. La question des compétences et de la répartition des responsabilités et des rôles mérite également d’être traitée. En général, l’implication de tous les membres du groupe sera efficace et effective sur le terrain si elle est menée dès le stade de la préparation. Dès lors qu’une première approche de projet est réalisée – un massif, une vallée et une date choisis avec un groupe connu – une analyse détaillée de certains aspects s’impose.

Maitriser le terrain

La phase initiale passe par la collecte et la comparaison des informations. Supports nécessaires : une carte au 1/25 000ème, bulletin météo, bulletins avalanche (bulletin quotidien d’estimation du risque d’avalanches et bulletin de synthèse hebdomadaire – BSH). Autres outils utiles*

Copy link