5   +   9   =  
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Trail, SKI ou alpinisme : le sac light passe-partout

+

Légereté
Polyvalence

RAS

Présentation

Basée à Boulder dans le Colorado, Ultimate Direction est connue pour avoir promu et développé les premiers sacs d’hydratation au style minimaliste, pour pouvoir porter ses bouteilles d’eau sans gêner la course. Pour ce sac dernière génération qui sort aujourd’hui en France, la marque américaine, franchement tournée vers le monde du trail, s’est associée à l’athlète américain Anton Krupicka, coureur d’ultra trail au célèbre look de hippie excentrique. La marque reste ici fidèle à son slogan, « conçu par et pour les athlètes » en français dans le texte. Après avoir écumé les marathons et ultra-trails, Krupicka s’est peu à peu orienté vers le scrambling, terme anglo-saxon pour désigner le fait de courir sur des terrains plus ou moins verticaux où le coureur devra poser les mains de temps à autres. C’est donc tout naturel que la participation de Krupicka sur ce nouveau sac se soit soldée par un produit multifonction, au croisement de plusieurs chemins entre course, escalade et même ski. Car oui, le Scram Bag se veut résolument multitâches. Leader du marché du trail, Ultimate Direction voit large en ciblant un public plus varié. En témoignent les nombreux accessoires qui ornent ce dernier né de la gamme. En bref, voici le sac pour le scrambling toutes saisons.

« Tony » Krupicka en plein scrambling avec le SCRAM Bag. ©Ultimate Direction

Prise en main

À première vue lorsqu’on prend le sac en main, on note immédiatement deux choses : la sobriété de l’ensemble et la texture, lisse et robuste, qui n’est pas sans rappeler certains sacs de canyoning aux épaisses membranes. Et pour cause, après l’avoir baladé sous une averse surprise, l’étanchéité n’est plus à prouver. Avec son unique poche principale de 20 L, sans fioritures, la sobriété est de mise. Ce qui rend la prise en main d’autant plus évidente. Une grande poche pour tout rentrer dedans, et une tête de sac munie d’une poche zippée étanche qui se rabat par-dessus. L’ensemble a un style certain, noir et uni. En montagne comme en ville, on se dit qu’il ne détonnerait pas.

Au vu de son aspect robuste, on s’attendrait à un sac un peu lourd pour un habitué de la course. Étonnamment il n’en est rien. Léger dans la main et sur les épaules, on se projette vite avec lui en train de marcher, courir et grimper. Normal, le tout pèse moins de 500 grammes ! Quelques indices nous signalent tout de même que nous sommes sur du matos technique, orienté vers la légèreté. C’est le cas de toute la partie bretelles et panneau dorsal. Sur le dos, le sac est très près du corps, idéal pour libérer les mouvements, en grimpe comme en course. Très agréable tant qu’on y met pas de poids superflu. Selon les termes mêmes d’Ultimate Direction, la mousse dorsale est présente pour « atténuer la pression des matériaux rigides stockés à l’intérieur ». Et la sangle abdominale, même si elle est bien présente, est plus là pour maintenir le sac le long du corps plutôt que de décharger son poids sur les hanches du porteur. De toute façon, avec 20 L de capacité, voilà un sac parfait pour des sorties à la journée, voire même à la « grosse journée ». Pour info, « Tony » Krupicka, pour tester le produit, est allé se dégourdir les jambes : 28 heures, plus de 50km et 25 000m de dénivelé positif plus tard en ski de rando/alpinisme : le SCRAM Bag avait tenu ses promesses. Au vu du style minimaliste du bonhomme, on imagine qu’il ne s’est pas alourdi outre mesure. Le sac n’est, de toutes manières, pas fait pour les adeptes de la passion-portage, mais reste bien un outil de pointe pour les fast & light passe-partout !

Un porté prêt du corps qui n’entrave pas les mouvements. ©Ultimate Direction

Flopée d’accessoires

Minimaliste le SCRAM Bag ? Oui, on vous l’a dit. Néanmoins, de nombreux accessoires ornent le sac, mais ils sont discrets et bien intégrés à l’ensemble. Si bien que le tout reste harmonieux. En multipliant les accessoires, optionnels ou non, Ultimate Direction donne le ton : course à pied ou alpinisme, voilà un sac à tout faire. Premier coup d’œil et déjà on remarque des poches de rangement sur les bretelles, le must très pratique pour le coureur affamé en quête de sa dernière barre ou d’une rasade d’eau. Ou juste pour garder son smartphone proche de soi, toutes les applications cartographies et topos/météo à portée de main.

En retournant le sac, les deux porte-piolets apparaissent, justifiant une fois de plus le côté multi-aventures. De nombreuses sangles couronnent le tout, pour fixer un filet élastique, disponible dans les accessoires optionnels qui sont fournis. Nous avons choisi de nous en passer. D’une part parce que la simplicité du sac s’en voit réduite, d’autre part parce qu’il faut un peu prendre le temps pour comprendre comment fixer tout l’outillage. La patience nous a manqué, et d’ailleurs, en regardant la vidéo promotionnelle on remarque que Krupicka a lui aussi zappé le filet élastique sur son sac. Par mimétisme, autant faire comme les meilleurs, on finira peut-être par le devenir aussi … En revanche, dans la catégorie des accessoires optionnels, notons le crochet porte-skis et son anneau plastique pour pouvoir mettre les skis sur le dos eu deux temps-trois mouvements. Très pratique, une fois qu’on a pris le temps de l’installer. Mieux vaut le faire avant d’en avoir besoin tant le sac est minimaliste et les accroches pas évidentes à trouver, surtout dans le raide, la neige et le froid.

Un style épuré, malgré des accessoires nombreux. Sobre mais efficace. ©Ultimate Direction

Le bilan

En résumé, un sac ultra-polyvalent alliant légèreté et simplicité. Le tout à un prix abordable, puisqu’il est proposé à la vente à 125€. Le compagnon idéal du scrambleur passe-partout !

Caractéristiques techniques

POIDS VERIFIÉ 446 g
PRIX PUBLIC : 125€
TEXTILE : nylon ACE RIP déperlant et résistant à l’abrasion.