fbpx
@

On entend tout et son contraire  : certains affirment que le téléphone portable doit rester éteint au fond du sac lors d’une sortie de ski de rando. D’autres conseillent d’activer le mode avion jusqu’au retour au parking tandis que certains le glissent sans réfléchir dans la même poche que leur DVA. Quels sont les bons gestes à adopter  ? Nous avons posé la question à Manuel Genswein, spécialiste en avalanche et sauvetage, à l’initiative du groupe de travail MountainSafety.info, mine d’or de recommandations en matière de secours en avalanche.

 

La question se pose à chaque sortie en montagne. Après avoir consulté la météo, étudié le BERA, travaillé l’itinéraire, vérifié les piles de son DVA et effectué un test de groupe au démarrage, le dit groupe s’anime et parvient rarement à se mettre d’accord. Faut-il oui ou non éteindre son téléphone portable lorsque le DVA est allumé  ? Qui jetterait la pierre à celui qui, l’air satisfait, enclenche le mode avion avant de ranger son téléphone dans une poche accessible, histoire de le garder à portée de main pour pouvoir prendre quelques photos  ? Sûrement pas nous. Pourtant, si l’on veut garantir le bon fonctionnement de son DVA en cas d’ensevelissement sous une avalanche, il existe quelques règles simples à respecter.

Que l’on soit en mode émission ou en mode réception (pour effectuer une recherche), le téléphone portable ne doit jamais être trop proche du DVA. « En mode émission, le téléphone portable peut être utilisé en conservant 20 centimètres de distance avec le DVA, explique Manuel Genswein, de MountainSafety.info. La règle est la même avec tous les équipements électriques, électroniques ou les objets métalliques  : GPS, caméra de casque, radio…». (…)

La suite pour les abonnés.

. . .

Copy link