@

L’appel de Reinhold Messner dans son nouveau livre : urgence, il faut sauver les montagnes !

Dans son nouveau livre qui paraît aujourd’hui, Urgence, il faut sauver les montagnes, Reinhold Messner lance un cri d’alarme qui peut se résumer ainsi : il n’y a pas de montagnes de rechange. c’est pourquoi nous devons les protéger, explique l’alpiniste qui le premier a gravi les quatorze 8000, a été député européen et est aujourd’hui cinéaste. Messner en appelle à une reconnection des grimpeurs avec le milieu naturel, et demande aux alpinistes d’assumer la responsabilité de la protection de la montagne.

Sans aucun doute l’alpiniste le plus célèbre de notre époque, Reinhold Messner n’est pas « que » l’homme des quatorze 8000, ou de la première ascension de l’Everest sans oxygène (1978) et en solitaire et sans oxygène (1980). Comme il nous l’a confié récemment dans une interview exclusive, Il ne mâche pas ses mots quant à la mercantilisation de la montagne et au tourisme de masse. Publié chez Glénat en même temps qu’un opus équivalent signé Paul Watson, de l’ONG Sea Sheperd en faveur de la protection des océans, ce livre-manifeste se veut une mise au pied du mur pour l’alpiniste actuel mis en face de ses contradictions, un vade-mecum pour les associations, institutions et même gouvernements. En ex-député européen (vert), Messner y détaille en une liste un projet de charte pour les pays de l’Union Européenne, charte visant à « sauver les montagnes ».

L’intention de Messner ne manque donc pas d’ambition, puisqu’il s’agit là de pousser les alpinistes eux-mêmes à revendiquer haut et

Copy link