@

Le 21 juin, Karl Egloff a gravi le Denali (6 190 mètres), point culminant de l’Amérique du Nord, en 7 h 40. Il a battu de deux heures l’ancien record de Kilian Jornet (9 h 45) en 2014. Mais qui est ce suisso-équatorien qui, sommet après sommet, reprend les records du Catalan ?

Le sommet du Denali, ancien McKinley, situé au milieu de l’Alaska, est connu pour ses conditions climatiques extrêmes. Mais ce n’est pas ce qui peut gêner Karl Egloff, qui passe une bonne partie de sa vie à 6000 mètres et au-delà. Ce n’est pas non plus la première fois que Karl Egloff marche dans les traces de Kilian Jornet. À 38 ans, Egloff n’est pas à son premier record d’ascension. Il a ainsi établi celui de l’Elbrouz (5 642 m, en Russie), de l’Aconcagua (6 962 m, en Argentine) et du Kilimandjaro (5 895 m, en Tanzanie). Pour ces deux derniers, il avait battu le record (déjà) de Kilian Jornet. Qui est cet athlète suisso-équatorien, qui vit à Quito (Équateur) ?

Karl Egloff sur son sommet fétiche, le Cotopaxi, en Équateur. © Collection Egloff

Un ancien cycliste qui vit à Quito, Équateur

Karl Egloff ne débarque pas de nulle part. En 2014, il établissait un nouveau record au Kilimandjaro. Le 19 février 2015, le monde apprenait que Karl Egloff battait de plus d’une heure le record de Kilian Jornet à l’Aconcagua, établissant un nouveau temps ahurissant de 11h52, pour une ascension qui prend en général trois

Copy link