@

C’est, sur le papier, la voie la plus dure de tout le versant sud de la Meije. Athée Pieds (ED+, 7c max, 6c obl., 800 m) a été ouverte en deux temps lors des étés 2020 et 2021 par les guides gravarots Benjamin Ribeyre, Erin Smart et Cyril Dupeyré. Elle a été répétée pour la première fois le 9 août dernier par les guides Mathieu Détrie et Julien Cruvellier De Luze. Interview du premier, figure bien connue du milieu pour ses réalisations majeures des Alpes à l’Himalaya.

Mathieu Détrie n’est pas né de la dernière longueur. À près de 39 ans, l’alpiniste – et himalayiste – compte de nombreuses ascensions engagées et très techniques dans les Alpes, ainsi que sur des hauts sommets du monde. Grimpeur du 8ème degré, professeur à l’ENSA depuis 7 ans, coach du GEAN de la FFCAM, Détrie a une affection particulière pour le massif des Écrins. C’est en toute logique qu’il a voulu répéter Athée Pieds, LA plus « dure » du versant sud de la Meije.

Ses impressions, en tant que premier répétiteur de cette voie ouverte aux étés 2020 et 2021, sont mitigées. Le cheminement semble peu évident et manquerait souvent de logique. Les difficultés techniques seraient sous-estimées, des passages encore trop exposés, parfois « dangereux ». Joint par téléphone, le compagnon de cordée Julien Cruvellier s’est accordé à ces analyses. Parole à Mathieu Détrie.

Dernière longueur de 55 m (7a, ou IV+), sous le Doigt de Dieu (à gauche) ©Julien

Copy link