fbpx
@

La voie du Nez de Zmutt en face nord du Cervin a été répétée par la cordée Pauline Champon, Mat Détrie, et Louis Pachoud du 24 au 26 février. Voie d’exception, la centième course des 100 plus belles des Alpes Valaisannes l’est «pour l’ensemble et le cumul des problèmes qu’elle pose à l’alpiniste » selon la bible des 100 plus belles. Guide et coach du GEAN, le groupe Excellence de la FFCAM, Mat Détrie raconte cette paroi rarement gravie, mais aussi l’engagement et le partage des responsabilités dans cette grande course, sans doute l’une des plus belles réalisations de l’hiver. Interview.

Pourquoi avoir choisi cette voie rare en face nord du Cervin ?

Mat Détrie : La voie Cerruti-Gogna me fait rêver depuis longtemps. Elle remonte la proue très raide du Nez de Zmutt, la paroi la plus verticale du Cervin, à droite de la face nord classique des frères Schmidt. À ma connaissance, elle est peu répétée, pas a priori depuis l’automne 2014, l’année de belles conditions en face nord, où une cordée française – Sébastien Ratel et Julien Ravanello – puis une cordée italienne menée par François Cazanelli l’ont répétée. François est aussi un ami, il m’a donné quelques infos, de même que Patrice Glairon-Rappaz et Cédric Périllat qui l’ont faite en 2011.

Mi-février, le créneau anticyclonique est exceptionnel, plus le temps passe et plus je me dis qu’il faut tenter quelque chose. Un autre guide coach du GEAN – le groupe excellence de la FFCAM – Damien Tomasi partait en face sud du mont Blanc. Je propose l’aventure au Nez de Zmutt à Louis et Pauline, qui ne connaissent pas la voie. C’est sûr, on peut aller à l’envers du mont Blanc [où les cordées se succèdent dans l’Hyper Couloir du Brouillard, NDLR] c’est la solution de facilité. Il y a pas mal de cordées, les infos et les photos circulent sur les réseaux sociaux. Le temps file et je mets le ver dans le fruit, c’est-à-dire dans la tête de mes compagnons de cordée ! (…)

Ce qui me fait rêver dans l’alpinisme, c’est l’aventure. Je préfère buter en tentant le Nez de Zmutt plutôt que de marcher dans des traces à l’envers du mont Blanc ! Je dis à mes compagnons qu’au moins, dans la voie Gogna, on sera seuls. (…)

La suite pour les abonnés

. . .

Copy link
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Merci, votre inscription est confirmée !

LA NEWSLETTER 

D'ALPINE MAG