@

La cuisine, en montagne ou en camping, a quelque fois quelque chose de décourageant. Rappelez-vous : il est vingt heures, vous êtes au camping d’Ailefroide ou des Bossons, quand, fourrageant dans votre sac à dos – ou votre coffre – vous mettez la main sur la dernière boîte de thon ou votre lyophilisé Hachis Parmentier passé de date : vous regrettez amèrement la fermeture de la pizzeria, ou tout simplement de ne pas avoir eu un peu plus d’ambition alors que vous aimez cuisiner dehors. En cette époque où faire un feu est au mieux interdit, au pire un danger public, on ne peut que saluer l’initiative de Fouclette : un réchaud pour le moins original, made in France, qui permet de faire des grillades, des raclettes, des plats à la plancha, tout ça avec une bouteille de gaz classique. Si, si.

Prise en main

Pour faire court, cette Fouclette est un vrai piano de cuisine. Prenez un corps en alu rectangulaire sous un capot inox ou se découpe un lutin souriant. Ajoutez deux pieds escamotables hyper stables. Une alimentation gaz et une finition haut de gamme. Ce n’est pas un gadget : le long brûleur radiant à fibres métalliques de la Fouclette, la véritable innovation saluée par le concours Lépine 2022, est au moins aussi révolutionnaire en conception que les premiers JetBoil il y a quelques années. C’est ce brûleur et ses trois positions réglables et verrouillables qui permettent de basculer sur 180° les fonctions de la Fouclette entre des programmes qui font saliver : « raclette, gratin, grille-pain », « réchaud » (acceptant tout type de casseroles ou poêles de moins de 18 cm de diamètres…), « pic à grillade », sans oublier la « Plancha ».

Cuisine pratique

La raclette est l’ADN affiché de la Fouclette, certes, mais pas seulement. Par exemple : ses deux poêlons sont aussi parfaits pour se faire des œufs au bacon, histoire de faire un petit déj’ à la sauce US. Mais aussi griller votre pain de mie, de saisir poissons, viandes, légumes côté « plancha », de faire chauffer votre cafetière italienne, de faire griller des brochettes ou tout simplement de faire chauffer, et éventuellement gratiner n’importe quel plat. Alors oui, la question est : faut-il trimballer cette merveille loin du parking ? À vous de voir. Reste que les joies d’un repas vraiment cuisiné au bivouac n’a pas d’égal. À savoir aussi, la Fouclette nécessite un minimum d’organisation, et de nettoyage of course.

La plaque de la plancha est livrée avec un tapis de cuisson en silicone haute température. Autre bon point, toujours en version « plancha » : un récupérateur de graisses. Mais un moment ou un autre, il vous faudra penser nettoyage et vaisselle, donc avoir de l’eau à disposition en certaine quantité.

Bilan

Le seul défaut de la Fouclette est son prix, élevé. Pour le reste, on a beaucoup aimé s’en servir au cours de ce test : l’ingéniosité de ce « réchaud-piano » a été salué par la médaille d’or du concours Lépine, et ce n’est pas pour rien. Et puis ce petit côté pro du barbecue, ça rappelle quelque bivouac de luxe – au Maroc ou sur les grills basiques des campings américains-, la cuisine délicieuse et les souvenirs que l’on y mitonne…

Caractéristiques techniques

Dimensions : 30x13x10cm. Matériaux : inox/acier. Poids : < à 1,5 kg (avec 2 poêlons raclette, mitaine, plaque réchaud, 2 spatules et housse). Poids total de tous les sets optionnels : 1,2 kg. 

Options : set plancha, set pic à grillade. Puissance (débit calorifique nominal) : de 300 à 1200w. Diamètre max. d’ustensiles sur réchaud : 18 cm.

Alimentation gaz : butane/propane à vis (EN417). Consommation : 80 gr/heure. Autonomie : +- 3 heures avec une bouteille 227g.

Origine/assemblage : Haute-Savoie. Garantie : 2 ans. 

Prix : 339 euros en version  de base. 

Infos : fouclette.com

28 Shares
Copy link