fbpx
@

Rôti de porc et tête de lard : fête du guide au Promontoire 

Un soir d’août au refuge du Promontoire, 3100m de prise de hauteur, à l’ombre de la Meije, dans les Ecrins.
Deux guides, deux clients, deux journalistes.
Sans oublier la gardienne des lieux aux petits soins.

il faut être plutôt timbré
pour faire ce métier

20h, à table. Rôti de porc sauce marchand de vin. Penne basilic. Bière. Vin. Clopes.

Le client : Vous faites quand même un sacré métier vous les guides ! Faut y aller en montagne tous les jours, être sans arrêt concentré, assurer la sécurité du client et la sienne, marcher droit… Ca doit être usant !
Le guide : Pas faux. Surtout quand t’ajoutes la crise sanitaire, le réchauffement climatique et les perturbations géopolitiques. Notre métier est sacrément chahuté et faut le vouloir pour y croire encore.
Le client : Ouai enfin je voulais dire qu’il faut être plutôt timbré pour faire ce métier.
Le guide : Merci.
Le client : Y’a pas d’quoi.
Le guide : On parle plus souvent de métier-passion.
Le client : Pas con.
Le guide (A l’autre guide) : Hein poto, toi t’es passionné par ton métier ?
L’autre guide : A ça oui, je l’aime le pognon !
Le guide : T’es con.

La gardienne : Vous prendrez du vin ?
En choeur : Ah oui !
Un journaliste : Un litre c’est pas tant que ça.

Guides et clients sur une arête cotée Facile. ©Ulysse Lefebvre

si je meurs en montagne, ma femme me tue !

(Glou glou)

Un client : Je veux dire, pour rester en forme et assurer la sécurité d’un client, vous devez toujours être au top et donc vous entraîner très souvent !
L’autre guide : C’est sûr que si je meurs en montagne, ma femme me tue !
Un guide : Oui enfin, on aime aussi d’autres choses comme le surf ou le vtt. Ou même la montagne pour soi, pour le plaisir. Je réfléchis même à travailler la terre et à bosser en tant que guide de temps en temps seulement à l’avenir.
Le client : Bonjour la perte d’entraînement !
Le guide : Oui mais…
Le client : Être guide ça doit vous prendre tout votre temps pour rester au meilleur de vos capacités !
Le guide : Ca dépend si…
Le client : J’imagine mal aller en montagne avec un agriculteur-guide !
Le guide : C’est le principe de la pluri-activité saisonnière. Ca consiste à…
Le client : Ouais enfin bon, faut encore savoir tenir les prises !
Le guide : Je peux parler ?
Le client : Une bêche c’est pas un piolet ! (Rire satisfait)

c’est quoi cette grande révélation ?!

Le guide : T’as tout à fait raison. Heureusement, un fait avéré nous sauve. Une réalité partagée par tous les guides qui nous épargne les longues séances d’entraînement. Une donnée qui nous réunit tous, ce qui n’est pas pourtant pas toujours gagné.
Le client : Vas-y balance, c’est quoi cette grande révélation ?!
Le guide : Vous les clients, dans 95% des cas, vous êtes globalement mauvais ! Vous êtes ce qu’on appelle des brêles !

La gardienne : Génépi ou Mélèze ?
Tous en choeur : Les deux !

 

Toute ressemblance avec des personnages existants serait purement fortuite mais pas si étonnante !

Copy link