@

La Haute-Ariège n’est pas avare de lacs d’altitude. C’est même un paradis pour la randonnée, le trail, et bien sûr l’escalade. La vallée d’Orlu en est un concentré, avec la Dent d’Orlu, bijou pour les grimpeurs, et moult lacs – appelés étangs par ici – autant d’objectifs de rando. L’étang d’en Beys et le refuge du même nom permettent de s’immerger au coeur de la Réserve Nationale d’Orlu, et de marcher jusqu’à l’étang de la Couillade. Si, si, il existe.

Le grand connaisseur et alpiniste Louis Audoubert a recensé plus de 2500 lacs dans les Pyrénées, des deux côtés de la frontière. Autant dire que la chaîne recèle assez d’idées de rando pour vos vingt prochaines années ! Au départ d’Ax-les-Thermes, en Ariège, la vallée d’Orlu est un concentré de beauté pyrénéenne. Et question lacs, ou comme ils sont nommés ici, étangs, vous aurez l’embarras du choix. Dans la haute vallée de l’Oriège, voici un bouquet de rando-lacs à conseiller. Au départ des Forges d’Orlu, l’étang de Naguilhes est certes une retenue avec un barrage, mais une fois celui-ci franchi, le vaste étang vaut le détour. Un peu après les Forges d’Orlu, au départ du Fanguil (bout de la route), deux possibilités parmi d’autres : l’étang de Baxouillade, et l’étang d’en Beys, celui qui nous intéresse ici. 

Embarquez pour Orlu

Qui n’a jamais rêvé d’une montagne pure, sans remontée mécanique, loin du brouhaha des hommes et de ses infrastructures qui ont colonisé la montagne ? Bienvenue à Orlu ! La vallée du même nom est devenue une Réserve Nationale de Faune et de Flore, et semble intouchée depuis des lustres, hormis les traces des troupeaux. Une brève introduction forestière conduit à une vaste prairie – Gaudu – très belle, un altiplano pyrénéen. Une fois traversé, il faut bien glaner du dénivelé pour atteindre l’étang d’en Beys, et le refuge du même nom.

La fameuse Dent d’Orlu au départ de la rando ©JC

Refuge d’en Beys, 1960 m. ©JC

Un lac époustouflant, des lacs époustouflants

Il serait dommage de s’arrêter là. Après une éventuelle pause gourmande au refuge d’en Beys, il y a plusieurs possibilités. Option facile : poursuivre un quart d’heure pour atteindre l’étang de la Couillade (ça ne s’invente pas), un écrin bleu-vert, ainsi que quelques lacs satellites. Option traversée : poursuivre jusqu’au col d’en Beys, et éventuellement traverser sur l’étang des Peyrisses et le lac des Naguilhes, une option « trail » qu’affectionneront également ceux qui aiment les longues randos en boucle. Autres options au départ du refuge d’en Beys (avec une nuit sur place) et du lac du même nom : monter à l’étang Faury au fin fond de la vallée, basculer versant ouest pour aller admirer le très grand étang de Lanoux, mais c’est une autre histoire.

En arrivant à l’étang d’en Beys. ©JC

…ou plus loin

Posé au lac de la Couillade, le regard se perd sur les crêtes d’en Beys, tandis que les nuages roulent vers l’Espagne. Les Pyrénées s’étirent à perte de vue, et je ne vais pas rester là. Le col me tend les bras. Derrière se nichent les très beaux étangs des Peyrisses, lovés au pied du Pic d’Esquine d’Ase. Le retour par le lac des Naguilhes sera long. Mais l’immense paysage de montagnes en vaut la peine. 

Au-dessus de l’étang de la Couillade. Au fond on distingue l’étang d’En Beys ©JC

Spectatrice devant la Dent d’Orlu. ©JC

L’étang de la Couillade, 1975 m. ©JC

Massif des Pyrénées, Ariège, Vallée d’Orlu, étangs d’en Beys et de la Couillade.

 

Accès 
Au départ d’Ax-les-Termes, suivre la petite route de la vallée de l’Oriège jusqu’à son terminus, le parking du Fanguil. 1136 m.

Itinéraire(s)
Du Fanguil, suivre le sentier d’abord rive droite puis rive gauche de l’Oriège, qui monte en sous-bois. Peu à peu la vallée s’incurve au sud. Laisser à main gauche le sentier qui monte au lac de Baxouillade. On atteint la vaste prairie de Gaudu, que l’on traverse aisément, altitude 1400 m. environ. De là, le sentier va progressivement monter versant ouest (quelques passages humides). Une fois cette montée un peu plus rude effectuée, on atteint l’étang d’en Beys, 1954 m, et le refuge du même nom. Dénivelé : 850 m. Horaire : 3 heures pour la montée, 5h aller-retour.

Pour monter à l’étang de Couillade, suivre la rive gauche de l’étang d’en Beys. Depuis l’étang d’en Beys, comptez 2h30 et 410 m. de dénivelé pour faire l’aller-retour au col (Couillade) d’en Beys.

Pour monter à l’étang Faury, comptez 4h aller-retour. Dénivelé faible (400 m) mais longue distance.

Pour faire la belle boucle du Lanoux, comptez 6h aller-retour depuis le refuge.

Refuge d’en Beys
Toutes les infos sur le site du refuge.

Infos
Le site de la Vallée d’Orlu

Étangs des Peyrisses, le topo d’Alpine Mag

88 Shares
Copy link