Quadrupédie

Pendant des années, j’ai eu le meilleur des compagnons de cordée.Nous sommes allés à peu près partout ensemble. À peu près.Il était piètre grimpeur malgré de jolis III dans le Vallot. C’est en ski qu’il brillait ; il avait déjà avalé le couloir quand moi, je claquais encore des genoux dans le haut. Mais jamais il ne me quittait de son regard inquiet. Il adorait les fines arêtes, celles où l’on se déplace à quatre pattes, la tête au ras de la Terre, comme les gosses. Ça le faisait marrer. C...

. . .