@

Les JO de Pékin se dérouleront à 100 % sur neige artificielle

Les 24e Jeux Olympiques d’hiver débuteront le 4 février prochain dans la région de Pékin, en Chine. Ils font l’objet de nombreuses polémiques, notamment à propos de leur impact écologique qui s’annonce désastreux.

Voilà plus de six ans que l’évènement se prépare. Depuis qu’à l’été 2015, le Comité International Olympique a désigné la ville de Pékin pour accueillir les Jeux Olympiques d’hiver 2022, la question de la pertinence de ce choix se pose. Pourquoi une ville situé à plus de 150 km des montagnes ? Quelle sera la qualité de l’enneigement ? Et comment fermer les yeux sur les manquements démocratiques du régime chinois ? Les débats sur le bien-fondé d’un boycott diplomatique qui agitaient l’actualité début décembre ont laissé place à de nouvelles polémiques : il est désormais certain, comme cela avait été annoncé en 2015, que les épreuves des Jeux Olympiques de Pékin se dérouleront uniquement sur neige artificielle. L’impact environnemental de ces deux semaines de compétition s’annonce donc désastreux.

Des épreuves réparties sur trois sites

Les Jeux de Pékin sont organisés sur trois sites distincts et relativement éloignés : Pékin bien sûr, mais aussi le district de Yanqing, considéré comme la banlieue de la capitale à 75 kilomètres de son centre-ville au nord-ouest, et enfin la ville de Zhangjiakou, frontalière avec la Mongolie à 180 kilomètres au nord-ouest de Pékin.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture seront célébrées dans la capitale, comme en 2008, dans l’impressionnant stade national surnommé « Le Nid d’oiseau » qui avait été construit pour l’occasion. Les épreuves de glace (hockey, curling, patinage artistique et de vitesse) auront également lieu au sein d’infrastructures existantes comme le Water Cube (le stade aquatique national), les Palais omnisports « de la capitale » et « de Wukesong » (tous deux situés dans Pékin) ou encore l’Anneau national de patinage de vitesse. Plus étonnant, c’est également au coeur de la capitale chinoise que les athlètes s’envoleront sur le big air de Shougang, structure permanente bâtie pour les épreuves de ski acrobatique et de snowboard. L’enneigement artificiel sur cette installation a débuté le 12 décembre dernier. (…)

. . .

La newsletter d'Alpine Mag

On reste en contact ? 

Merci et à très vite !

Copy link