Votre mot de passe vous sera envoyé.
Lancement VOD-FODACIM

Free solo : le plus beau jour d’Alex Honnold

C‘est le plus grand, le plus dingue, le plus futuriste, le plus dur solo de l’Histoire. Alex Honnold a rejoint le panthéon des plus grands solistes, de Herman Bulh à Ueli Steck en passant par Christophe Profit, Alain Ghersen, Tomaz Humar ou Dani Arnold. En plus, il a eu le bon goût de ne pas se tuer. Le solo intégral de Free Rider sur la paroi d’El Capitan ? Trente longueurs avec quelques gros morceaux en 7a, 7b, et même 7c+ à vingt kilomètres du sol. Il y a un mois, National Geo mettait un beau bout d’extrait du film Free Solo retraçant cette ascension mythique. Avec notamment au début cette scène du passage d’Enduro Corner, où l’où distingue très bien le relais de « confort » (qu’Alex ne peut utiliser) au beau milieu de ce dièdre infernal, qui affiche deux longueurs autour de 7a et 7b, qu’Alex enchaîne en y ajoutant la traversée des Dieux locale, en 7a+. Ouf.

« Le plus beau jour d’Alex Honnold » dit une voix. « Pas le mien« , répond le caméraman planté devant El Cap Meadows, et ne supportant plus de transpirer en regardant l’impensable : un être mi-homme mi-extraterrestre capable de gravir El Cap avec une paire de chaussons seulement, et s’accrochant à cette vie par ses doigts et rien d’autre.