fbpx
@

Ada Blackjack

Ada Blackjack, Jennifer Niven, Paulsen, 2019, 424p., 24,90€.

La vérité, enfin, sur le destin d’une extraordinaire Robinson Crusoé au féminin. Isabelle Autissier, dont le bateau porte le nom de notre héroïne, Ada, signe une préface au livre de celle dont elle a toujours admiré la ténacité.

La vérité, enfin, sur le destin d’une extraordinaire Robinson Crusoé au féminin qui inspira nombre d’aventuriers, dont Isabelle Autissier.
En 1923, l’explorateur canadien Vilhjalmur Stefansson envoie quatre jeunes hommes en Arctique. L’objectif : coloniser Wrangel, une île désolée, aux confins de l’Amérique et de la Russie. Pour compléter l’équipe, il embauche une Inuite de vingt-trois ans, mère célibataire d’un enfant malade, qui voit là l’unique issue pour soigner son fils. Ada Blackjack doit cuisiner et ravauder les vêtements ainsi que le matériel des explorateurs – rôle essentiel dans ces contrées glaciales.

Mais une fois sur l’île, la situation vire au cauchemar : la nourriture manque et le froid se fait plus assassin que jamais. Les plus confiants se mettent à douter, les plus vigoureux s’affaiblissent. Bientôt, Ada se retrouve seule. Abandonnée. Comment va-t-elle survivre dans un environnement aussi hostile ?
Ada Blackjack est la fascinante aventure d’une femme au courage et à la ténacité hors du commun, reconnue tardivement comme « héroïne de l’Arctique ».

Copy link