Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le refuge des Grands Mulets, désert en pleine saison !

Chamonix mérite-t-il encore son vocable de Chamonix-Mont Blanc ? On peut au moins se poser la question quand on voit de quelle manière la commune et les acteurs locaux prennent en compte l’accès au refuge des Grands Mulets, pourtant sur la voie historique du mont Blanc ?

Ont-il d’un commun accord décidé de ne rien faire et de laisser mourir à la fois ce refuge et cet itinéraire ?Ce sujet ferait certainement un article intéressant pour l’ensemble des médias et cela nous changerait du marronnier de la voie normale (ou plutôt normée) de Saint Gervais.

En ce 10 juillet, nous sommes attablés au refuge des Grands Mulets, infiniment heureux de notre grand voyage en altitude. 

Et nous sommes absolument seuls !

Nous venons des Contamines et demain nous descendrons par le Gîte à Balmat, en une boucle symbolique sans remontées mécaniques. Mais, la nostalgie, l’incompréhension et la déception s’invitent dans nos discussions.

Pourquoi ne sommes-nous que 4 alpinistes dans ce grand refuge alors qu’il fait beau depuis presque deux semaines, que les conditions de neige sont bonnes et que les 3 autres refuges croulent sous la fréquentation (Goûter, Cosmiques et Gonella) à la limite de l’asphyxie ? C’est incompréhensible. (et pourtant les infos existent, cf notre article sur le refuge l’année dernière, NDLR)

Pourquoi le refuge des Grands Mulets est-il le seul refuge du massif du Mont Blanc sans un accès digne de ce nom, digne de Chamonix « capitale de l’alpinisme » ? Un refuge, avec un vrai sentier d’accès, balisé et entretenu ?

Pire, pourquoi la Commune laisse-t-elle l’ancien itinéraire en l’état sans information sur sa difficulté ou son impraticabilité ? Pour mémoire, le recul du glacier des Pèlerins a rendu les moraines instables et dangereuses, mais il existe une micro sente qui permet de passer largement à l’aval dans un terrain de randonnée. Pourquoi cet itinéraire n’est-il pas balisé à minima ?

Et je parle bien uniquement du tronçon de la gare du téléphérique du Plan de l’Aiguille jusqu’à la Gare des Glaciers. D’ailleurs, ce parcours pourrait être une belle continuation du Balcon Nord, pour relier le Montenvers à cette Gare des Glaciers, le sentier de descente est superbe et ramène directement à Chamonix. Un moyen peut être de valoriser cette friche industrielle et également historique.

Versant alpinisme et pour le refuge.

Pourquoi le CAF et la section de Chamonix n’interviennent-elles pas auprès de la municipalité, gestionnaire de son territoire ? Pourquoi laissent-ils mourir ce refuge alors que le début de saison le rend encore fréquentable ? (Je parle bien de mi juin à mi juillet).

Du côté des guides, oserais-je dire que la situation est encore plus caricaturale ? (Allez, juste une blague… Connaissez-vous le seul guide de la Compagnie qui fréquente le refuge des Grands Mulets ?)  Et, notre grande Ecole, l’ENSA, utilise-t-elle ce terrain d’apprentissage exceptionnel dans le cadre des formations de guide ou d’aspi, au moins à la descente… ?

Je ne peux simplement pas croire que l’itinéraire de la voie normale historique soit tellement plus dangereux ou plus compliqué pour des alpinistes entrainés et compétents (amateur ou encadré), pour qu’en ce début de saison nous soyons les seuls à tracer la descente au refuge. Les raisons sont bien sûr ailleurs. 

Peut-être dans ce mainstream qui nous pousse à faire les choses les plus simples et normées, les plus rentables aussi, alors que tout le monde s’insurge sur une commercialisation à outrance et en déplore les excès.

Que faisons-nous, nous autres alpinistes ou guides, pour proposer autre chose, ou au moins qu’une autre réalité puisse exister ?

Monsieur le Maire, je suggère de simplement faire un vrai sentier d’accès au refuge historique du mont Blanc qui serait une petite pierre symbolique dans ce grand théâtre médiatique autour du mont Blanc. Du mont Blanc de Chamonix, comme inscrit sur les pancartes à l’entrée de votre commune.

Qu’en pensez-vous ?

Infos et réservations : 04 50 53 57 10 –  https://refugedesgrandsmulets.ffcam.fr/