@

Benjamin Védrines et Charles Dubouloz peuvent être heureux de leur ascension. Au Chamlang, 7319 mètres, un sommet que Védrines connaissait pour en avoir exploré un autre versant, les deux français n’auront mis que quatre jours au total pour gravir la face nord de ce sommet convoité puis redescendre par une autre voie. Une première magnifique sur un sommet convoité, à deux et en style alpin : une réussite majeure et sans bavure. Joint par téléphone à Katmandou, Charles Dubouloz nous a raconté les détails de cette aventure, sans doute l’une des plus belles de l’année en Himalaya.

Il n’a pas vu de nuage durant l’expé, mais, tout juste rentré à Katmandou, Charles Dubouloz est quand même sur un petit nuage. Il y a de quoi : il rêvait d’Himalaya où il n’avait jamais posé les crampons, et après ce petit mois d’expédition avec Benjamin Védrines, les voici tous deux de retour avec en poche l’une des plus belles ascensions de l’année, dans un style communément appelé « alpin », c’est-à-dire léger, sans cordes fixes ni soutien logistique. Voici l’histoire de deux alpinistes partis légers, mais avec ce qui compte sans doute le plus en montagne, et a fortiori dans une face nord à 7000 en Himalaya : une énorme motivation. Cela ne suffit pas toujours. En l’occurence, un mental en béton, une caisse physique au-dessus du lot, et une dose de chance avec les conditions leur ont permis de réaliser leur rêve sur ce Chamlang décidément très convoité.

De

Copy link