@

Depuis septembre 2021, une dizaine de jeunes champions et championnes de ski-alpinisme bénéficie d’un accompagnement spécifique à l’Université Grenoble Alpes pour combiner études et sport de haut niveau. Les Jeux Olympiques de 2026 dans le viseur, ces jeunes sportifs ont intégré la branche du Centre universitaire de formation et d’entraînement consacrée à leur discipline.

La première épreuve de Coupe du monde de la saison de ski-alpinisme aura lieu dans une semaine. En guise d’échauffement, Léna Bonnel, 25 ans, participait le week-end dernier à une manche de la Coupe de France organisée à Courchevel (Savoie). La jeune femme est membre de l’équipe de France de ski-alpinisme et cumule les médailles. Pour parvenir à ce niveau, elle « s’entraîne entre quinze et vingt heures par semaine, compte-t-elle. Mais ce n’est pas le plus difficile. Je suis aussi en pleine période de révisions car j’ai mes examens la semaine prochaine, en même temps que la Coupe du monde ». Car en parallèle de sa brillante carrière sportive, Léna Bonnel est inscrite en troisième année d’école de kiné à Grenoble, après avoir obtenu une licence STAPS.

Depuis septembre 2021, la jeune athlète a intégré le Centre universitaire de formation et d’entraînement (CUFE) ski-alpinisme aux côtés de neuf autres sportifs et sportives de haut niveau. « Cela permet aux étudiants d’avoir des conditions optimales pour suivre leurs études et s’entraîner », explique Thierry Galindo, entraîneur national à la FFME et responsable du CUFE ski-alpinisme à l’Université Grenoble Alpes (UGA), dont il a été l’un des instigateurs aux côtés de Philippe Giroud.

Quel bénéfice pour les jeunes sportifs ?

. . .

La newsletter d'Alpine Mag

On reste en contact ? 

Merci et à très vite !

Copy link