@

Faire la traversée de la Meije en solo depuis La Grave, soit 3100 mètres de dénivelé en 4h38… aller-retour. Impossible diriez-vous, sauf que Benjamin Védrines l’a fait en 2020. Un record majuscule qu’il sera difficile d’aller chercher, tant la partition du guide Haut-Alpin était apprise par cœur, sur le bout des pieds.

Vous l’aurez compris, Benjamin est rapide, et il ne s’arrête pas là. Toujours dans les Écrins, l’été 2021, il fait la skyline de la Grave dans la journée accompagné de Léo Billon (17h40).

Puis comme le concept semble marcher (vite), il exporte son talent à l’international, en Italie, où il abaisse de façon indécente le record du Spaghetti Tour (soit l’enchaînement des 18 sommets de plus de 4000 mètres du massif du Mont Rose) : 9h18 contre 13h39 auparavant.

Benjamin est soutenu par Simond. ©Marc Daviet / Simond

L’année se termine en apothéose un peu plus loin, avec la face nord du Chamlang ouverte avec Dubouloz. On avait presque oublié que pour préparer le tout, il avait fait 14 000 m de déniv en ski alpinisme en 2 jours le printemps précédent, plus une autre traversée des Écrins en 3 jours par ses pentes raides.

Ces dernières semaines, Védrines persiste et signe une grande trilogie avec Léo Billon et Seb Ratel : Harlin à l’Eiger, Directe de l’amitié aux Grandes Jorasses et Gogna-Cerrutti au Cervin. Mais où est la pédale de frein ?

Âge : 30 ans
Pays : France

0 Shares
Copy link