fbpx
@

« Raide d’Écrins, 55° du Sud au Nord », c’est la traversée du massif des Écrins, de la face Nord du Sirac à celle du Col Claire, imaginée par Benjamin Védrines. L’objectif ? Relier à ski par les pentes raides, la vallée du Valgaudemar à celle de la Haute-Romanche, une traversée dont les conditions idéales étaient difficiles à réunir. Benjamin Védrines a concrétisé cette belle aventure à la fin du mois de mai en compagnie de Nicolas Jean. Interview.

Nous sommes allés à la rencontre de Benjamin Védrines à l’occasion du Chamonix Film festival, où il était venu présenter son film d’ascension himalayenne « Chamlang » (disponible en VOD ici) réalisé par Jérémie Chenal. Benjamin Védrines raconte les coulisses de la réussite de cette incroyable épopée à travers le massif des Écrins, si sauvage, mais dans lequel son imagination ne cesse de réinventer le ski-alpinisme.

Pour les adeptes des chiffres, voici un résumé numérique de cette traversée. « Raide d’Écrins, 55° du Sud au Nord » c’est :
– 3 jours de ski enchainés au milieu du massif des Écrins (sans compter la montée en refuge de Chabournéou la veille)
– 10 pentes raides (mais rien à voir avec Paul Bonhomme)
– 10 600m de D+ (rien que ça) et comme ils sont modestes ils ne prennent pas en compte la montée au refuge la veille, pour un total de 11 000 m de D+.

Comment est né ce projet ?

Benjamin Védrines: Je dirais que c’est né de quelque chose d’affectif avec les Écrins, plus tu passes du temps dans ce massif, plus tu te rends compte de certaines connections que tu peux faire entre les sommets. Je connais l’historique des pentes, leurs valeurs aux yeux de la communauté. (…)

. . .

Copy link