Une tentative stoppée sur blessure

Le récit de Tom Livingstone 2/3

1ère tentative. Matt Glenn en artif le 2ème jour ©Livingstone/Glenn

En voyage dans la vallée de Thengbo au Népal l’automne dernier, Tom Livingstone et Matt Glenn ont enfin réalisé la première ascension convoitée depuis 20 ans du pilier nord de Tengkangpoche (6487m). Mais les deux jeunes grimpeurs britanniques ont pris leur temps, sur place, pour choisir cet objectif précis et réaliser… une première tentative. Deuxième partie du récit de Tom Livingstone.

Notre lodge est un bâtiment en terre, sur une colline de la vallée de Thengbo. Des nuages bas passent au-dessus des genévriers, qui brunissent lentement. Un ruisseau glougloute sous le bâtiment et les toilettes extérieures, avant de filer au pied d’excellents blocs rocheux. S’il n’y avait pas les yaks qui paissent à proximité et à l’occasion la vue des sommets enneigés, on se croirait dans les Highlands écossais. Ce sentiment de familiarité, de maison, me détend… mais quand les sommets lointains émergent des nuages, ils ravivent mes nerfs.

Matt et moi franchissons la porte en clignant des yeux dans l’obscurité, et sommes accueillis par Tsongee Sherpa et son large sourire. Un poêle fume de la merde de yak et nous sirotons du thé masala sucré. Ici sera notre maison et notre camp de base pour le mois à venir. « Cela fera l’affaire ! » avons -nous dit.

Nous nous adaptons à Sherku Sherpa, notre guide de trekking obligatoire. Je lui explique que nous sommes tous des amis et qu’il peut donc se détendre. Sherku hoche la tête et dit qu’il a compris, mais il continue à

Copy link