fbpx
@

Pizalp, traversée de l’arc alpin 4 saisons. Une blague de pizzaïolo ? Non, juste un savant mélange de ce que souhaitent mettre en valeur Floriane Lestienne Pugin et Grégoire Lestienne : la mise en valeur de l’arc alpin au travers des 4 saisons, le fait de pouvoir être rejoints dans la traversée par des copains ou clients, et surtout ce ton léger qui s’autorise quelques jeux de mots ! Piz signifie sommet dans les Grisons, et le projet est bien dans les Alpes : Pizalp ! Capiche ?

Debout sur le quai de la gare de Genève, le train affiche 3 min de retard, comment est-ce possible en Suisse ? Est-ce que ce sera le premier problème rencontré dans notre voyage ? Après quelques minutes, le train arrive en gare, nous ne raterons pas la correspondance pour notre train de nuit pour Vienne.
Petit moment de doute donc. Mais je crois que ce n’est rien par rapport au départ que nous sommes en train de vivre. Euh est-ce qu’on fait vraiment le bon choix de partir neuf mois à travers les Alpes ? T’abandonnes ta maison, tes copains/copines, tu fais un trait sur les “points fixes” de ta vie en quelque sorte. Ca te sort de ta petite routine quoi !

© Grégoire Lestienne & Floriane Pugin Lestienne

Quand tu attends le train, tu prends vraiment conscience que là c’est parti.Quand tout a démarré en Septembre dans notre tête, c’est plutôt l’excitation qui régnait : des projets plein la tête, le rêve de partir longtemps.
Au fur et à mesure que le départ se rapprochait, nous prenions conscience des tâches restantes à faire. Si seulement nous nous étions lancés dans l’aventure que tous les deux. Non à la place de ça, Pizalp se voulait participatif : pas envie de vivre ça dans notre coin. Envie de faire partager cette aventure avec les autres : la famille, les amis, les clients, et tous ceux qui voudraient bien se joindre à nous pendant un bout sur le trajet. Il a donc fallu découper la traversée : pour l’hiver, 12 raids à ski insolites. Insolites ? En partant 9 mois, ça nous laisse le temps. La traversée des Alpes la plus lente jamais faite ? Du coup, ça nous permet de ne pas tracer au plus court, de peur de ne plus avoir de neige avant la fin de la traversée. Nous pouvons créer un itinéraire qui tente de passer au plus près de l’échine alpine. Nous aurons donc des raids à ski originaux à réaliser.

© Grégoire Lestienne & Floriane Pugin Lestienne

© Grégoire Lestienne & Floriane Pugin Lestienne

Et au printemps ? 

Mais que faire alors après le ski ? Après une petite période “tranquille” mi-mai, pour nous reposer et attendre que la haute Montagne quitte son beau manteau blanc pour dévoiler son granite, ses courses d’arêtes et d’alpinisme, ses single tracks, nous repartirons à travers les Alpes en mode VTT/alpi/rando/escalade (à mettre dans l’ordre que vous voulez). Une traversée multi-activités histoire de profiter au mieux des différentes disciplines faisables dans ce vaste territoire, et puis varier les plaisirs !

C’est gentil tout ça mais vous les sportifs, vous ne voyez jamais plus loin que le bout de votre guidon ou de vos piolets. Doucement, doucement… En créant cette traversée, nous étions bien conscients que nous allions parcourir un territoire / terroir chargé d’histoire. Le tracé réalisé pour la traversée prendra donc en compte l’aspect culturel : architecture (de nombreux sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO), terroir local, manifestations (carnaval en Autriche, combat des Reines en Suisse…). L’aventure fera le reste pour découvrir les nombreuses personnalités qui peuplent ces montagnes.

Le tracé réalisé pour la traversée
prendra en compte l’aspect culturel

© Grégoire Lestienne & Floriane Pugin Lestienne

Une aventure à deux pas de chez nous donc : en prenant le train à Genève, nous nous rendons bien compte que la maison ne sera jamais très loin. Comme quoi, l’aventure n’est pas forcément à chercher à l’autre bout du monde. Nous nous autoriserons quand même l’utilisation des transports en commun pour relier certaines portions : nous considérons que le réseau de transports dans les Alpes fait aussi partie du paysage et mérite d’être mis en valeur.

Nous serons ravis de vous partager cette aventure par quelques billets ici-même sur Alpine Mag ! Pour nous rejoindre, les infos sont sur le site : www.passeurdemotions.com, n’hésitez pas à nous écrire pour que nous puissions organiser votre venue !

Sur le départ, à Vienne. © Grégoire Lestienne & Floriane Pugin Lestienne

Copy link