fbpx
@

Comportements sexistes à l’ENSA : deux professeurs mis en cause

Deux professeurs-guides de l’École Nationale de Ski et d’Alpinisme (ENSA) sont visés par des enquêtes administratives concernant des propos sexistes qu’ils auraient tenu à plusieurs reprises à l’encontre de jeunes femmes stagiaires aspirant-guides. Ces comportements sexistes n’ont pas a priori qualification de harcèlement mais dénotent l’attitude malsaine et inappropriée des deux professeurs mis en cause. Enquête.

L‘affaire couve depuis plusieurs mois. Ce sont nos confrères de Mediapart qui, le 23 mai, ont choisi de révéler les témoignages dont nous avons pu de notre côté prendre entièrement connaissance. Selon les informations dont nous disposons, deux stagiaires femmes aspirants-guides se sont plaintes en 2017 et 2018 de propos sexistes tenus par les deux mêmes professeurs-guides de l’ENSA. Ces plaintes sont restées lettre morte puisqu’officiellement aucune enquête externe n’a été diligentée à l’époque. En août 2019 puis en en février 2020, deux syndicats ont transmis ces témoignages à la Direction des Sports. Quelle est la nature des faits ? Quels sont les propos à connotation sexiste et quels sont les comportements reprochés ?

La témoin n°1 raconte que lors d’une semaine de stage, elle constate de plus en en plus de « réflexions d’ordre sexuel ou portant sur mon apparence » au fil de la semaine. « Je ne relève tout d’abord pas ces remarques faites sur le ton de la blague, mais petit à petit elles deviennent perturbantes venant de la part d’un professeur ayant le pouvoir de me valider ou non mon stage. » raconte la témoin n° 1. Elle possède un van, et l’un des professeurs – appelons-le X – plaisante avec un stagiaire, ils comparent son van à un camion de prostituée qui accueillerait des visiteurs le soir. Le professeur n’y trouve rien à redire. Une des réflexions entendues par la témoin est la suivante : « et le soir il y a la lanterne rouge allumée dans ton camion ? ». (…)

La suite pour les abonnés

. . .

Copy link