Votre mot de passe vous sera envoyé.
Abo-BlueIce-19

Troll Wall, Kilian Jornet en maître du ski extrême

Big wall norvégien, le Troll Wall a été skié en 2018 par Kilian Jornet. En bon local, Kilian Jornet a attendu le bon jour avant de se lancer dans ces 1600 mètres de haut et ses passages en glace. Vidéo toute fraîche.

Ski extrême : si l’expression est de nos jours remplacé par ski de pente raide, il faut admettre que la descente du Troll Wall par Kilian Jornet, réalisée le 17 février 2018 et dont le film vient de sortir, remet les pendules à l’heure, et tant pis pour la sémantique. Pas la moindre place au doute ou à l’erreur sur ces 1600 mètres de descente au milieu du big-wall norvégien aussi réputé pour son caillou moisi que pour ses plongeoirs à base-jumpers. Le Troll Wall en impose et il fallait la maestria de Kilian Jornet pour trouver son chemin, spatules aux pieds, dans ce dédale vertical. Comme le rappelle notre confrère Pente Raide, c’est le regretté Andreas Fransson qui a imaginé une ligne skiable dans cette gigantesque face : suivant la voie Fiva, ouverte en 1972. Kilian Jornet a déboulé dans le milieu du ski qui penche en réalisant avec Vivian Bruchez une descente directe et originale de la 43ème des Cent Plus Belles Courses du Mont-Blanc, l’éperon Migot à l’Aiguille du Chardonnet, défloré par les précurseurs Jean-Marc Boivin, Yves Détry, puis Daniel Chauchefoin. 

Mais depuis cette faste fin 2012 le Catalan n’a cessé de s’intéresser au jeu de la pente raide, y compris depuis son emménagement en Norvège, où fleure bon la solitude dans les couloirs. Il n’y a pas de hasard à ce qu’il se soit intéressé à ce « plus grand problème » qu’est le Troll Wall, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il fallait oser. Attendre, et guetter le moment pendant deux ans. Et en cela Kilian Jornet est un brillant alpiniste. Même s’il se retrouve à ancrer ses piolets dans la glace, skis aux pieds, avec des longes clippées sur la tête desdits piolets : très peu pratique comme on le voit dans la vidéo mais bien obligé quand les piolets lights sont dénués de trou en bas de manche… Kilian, te faut-il un nouveau sponsor, ou un forgeron norvégien pourrait-il te donner un coup de main ?

Photos © Kilian Jornet