Eiger, solo de Laura Tiefenthaler : « une ascension différente » pour Catherine Destivelle

Le 25 mars 2022, la jeune guide autrichienne Laura Tiefenthaler a gravi en solitaire la face Nord de l’Eiger par la voie Heckmair (ED, 1600m). S’il s’agit bien de la première répétition féminine en solo et en hivernal, la performance ne peut pas être classée au même rang que l’exploit réalisé par Catherine Destivelle 30 ans plus tôt, qui a toujours revendiqué la première en solo « à vue », avant toute considération de genre.

Il est aux alentours de 16 heures ce 25 mars 2022, lorsque Laura Tiefenthaler atteint le sommet de l’Eiger qui domine les vallées suisses du haut de ses 3967 mètres. La jeune autrichienne, aspirante-guide de haute montagne et diplômée en médecine, a gravi les 1600 mètres de la face nord en solitaire et en hivernal. Comme Catherine Destivelle 30 ans plus tôt, elle a choisi la voie Heckmair (ED, 1600m) et signe ainsi sa première répétition féminine en solo.

Autoportrait de Laura Tiefenthaler dans l’Eiger. ©Laura Tiefenthaler

Partie à une heure du matin pour l’ascension, il aura fallu quinze heures à la jeune alpiniste pour retrouver le soleil. « À 10 heures, lorsque j’ai atteint la Traversée des Dieux [à 3500 mètres d’altitude, NDLR], j’ai su que le chrono était de mon côté. J’ai ralenti le rythme, préférant la sécurité à la rapidité », confie-t-elle sur son compte Instagram. Le récit de Laura Tiefenthaler transpire la modestie et la simplicité : elle semble la première surprise à avoir réalisé une performance dont elle

Copy link