@

Le pilier sud-est de l’Annapurna III (7 555 m, Népal) a été gravi en intégralité pour la première fois par une cordée de trois Ukrainiens, Nikita Balabanov, Mikhail Fomin et Viacheslav Polezhaiko, parvenus au sommet samedi dernier le 6 novembre. Haut de 2300 à 2800 mètres de ses points bas ou d’attaque à la cime, ce pilier a été peu tenté mais a repoussé, depuis 40 ans, des himalayistes capés comme le Britannique Nick Colton, ou plus récemment les Autrichiens David Lama et Hansjörg Auer. Bien connus depuis leur succès au Talung en octobre 2015, Balabanov et Fomin s’octroient, avec Polezhaiko, une autre première très convoitée par les himalayistes les plus engagés.

L‘information vient de nous être confirmée ce matin par notre consoeur russe Anna Piunova : « ils (Balabanov, Fomin et Polezhaiko, NDLR) ont atteint le sommet le 6 novembre, sont encore en train de descendre et comme d’habitude, n’ont plus ni gaz ni nourriture ». Hier le 7, les alpinistes disaient se situer à 6400 mètres, et avoir l’objectif de rejoindre le village de Manang, au nord de la montagne. Il est ainsi fort probable que depuis le sommet, ils aient emprunté l’arête nord-ouest – dite parfois ouest – afin de rejoindre le col Est du Gangapurna à 6900 mètres, puis l’itinéraire allemand original au Gangapurna dans le versant nord-est (une voie empruntée aujourd’hui par de nombreuses expéditions commerciales).

Récompensés en 2016 par un Piolet d’Or pour leur ascension du pilier nord-ouest du Talung (7 348 m,

Copy link