@

Son 10X Project a été le feuilleton de 2021. En cinq mois, Paul Bonhomme s’était fixé le pari d’ouvrir une dizaine de lignes dans les Alpes françaises, suisses et italiennes. Au risque de vous divulgâcher (spoiler en bon anglais) la série, le guide haut-savoyard a réussi à boucler son voyage avec une maestria qui impose le respect.

Déjà au niveau athlétique, mais aussi au niveau intellectuel, car il fallait une certaine dose d’imagination pour défricher ces montagnes quasi inconnues, qui constituent un réservoir énorme de pentes à découvrir, tout ça en Europe : le Bonhomme est curieux. Il nous a abreuvé de vidéos qui provoquent des sueurs froides rien qu’à le voir gratouiller de ses carres un rocher caché sous la neige, là où la chute est interdite par la convention du skieur de pente raide. Penser à rajouter une bannière avant la vidéo pour prévenir les âmes sensibles.

L’épilogue s’est joué au Täschhorn dans une pente cotée 5.4/E.4, inaugurée avec Vivian Bruchez, compagnon de cordée sur 5 réalisations. 

Âge : 45 ans
Pays : France

0 Shares
Copy link