fbpx
@

Notre petite entreprise Quatre ans, tranquillement

J‘aurais pu vous dire combien je suis fier d’avoir imaginé ce magazine en ligne lors de longues nuits blanches, et né il y a quatre ans aujourd’hui,
Vous dire combien je suis rassuré d’avoir trouvé un compagnon de cordée aussi solide que Jocelyn pour avancer hors-sentiers,
Vous expliquer, plus sereinement aujourd’hui qu’il y a quatre ans, que si si, créer un magazine de presse, et en ligne, et payant, est une idée d’avenir.
Vous répéter les convictions qui sont les nôtres et qui n’ont pas bougé d’un iota quant à notre vision d’un journalisme qui prend le temps de l’analyse, qui fait l’effort du terrain.

Répéter aussi l’importance de ce travail d’information que la montagne mérite comme tout autre espace de vie, de loisir et d’activité économique, d’épanouissement surtout.
M’amuser à rappeler qu’informer, c’est prendre le risque permanent de déplaire à certains qui crient fort, de s’exposer à d’autres qui peuvent frapper fort, de perdre des lecteurs pas d’accord, de conforter la confiance d’autres, d’en convaincre de nouveaux,
Je serais bien intéressé de vous rappeler qu’il est toujours utile de vous abonner, mensuellement ou à l’année,
Je serais surtout bien avisé d’arrêter avec la première personne du singulier.

Promis, on progressera en marketing et personnal-branding quand on aura le temps ! ©Ulysse Lefebvre

Mieux vaut simplement vous dire merci à tous, au nom de toute notre rédaction, de lire Alpine Mag chaque jour depuis 4 ans,
vous qui êtes plus de 2,5 millions de lecteurs d’après l’omniscient Google Analytics.
Merci, de prendre le temps de la curiosité,
d’être d’accord ou pas avec quelques uns de nos 2162 articles publiés,
de croire comme nous que la montagne mérite qu’on soit précis et honnêtes,
d’être indulgent lorsqu’une faute de frappe persiste,
de ne pas vous braquer quand un coup de gueule existe,
de parler aussi à vos potes anglophones de notre alpinemag.com,
de comprendre que la publicité, tant que tout le monde ne sera pas abonné, est aussi un moyen légitime d’exister,
et puis merci de vous abonner tant qu’on y est !

joyeux anniversaire
à cette petite entreprise grenobloise,
indépendante

En souhaitant un joyeux anniversaire à cette petite entreprise grenobloise, indépendante, sans labels markétés, ni flonflons ni trompettes, je veux aussi insister sur la sérénité d’Alpine Mag, qui avance au pas assuré du montagnard et prend sa place dans le paysage grâce à vous lecteurs, mais aussi à tous les journalistes, traducteurs et photographes qui participent à notre rédaction.

Allez, allons quadruplement trinquer, à not’ bonne santé !

Copy link