Drames au Manaslu

Hilaree Nelson portée disparue

La saison himalayenne a démarré tôt, très tôt cette année sur le Manaslu. Plusieurs centaines de prétendants se sont installés au camp de base, tandis que l’équipe de Nirmal Purja équipait la montagne de cordes fixes. La norvégienne Kristin Harila a atteint le sommet malgré les importantes chutes de neige des deux dernières semaines. Ce 26 septembre, une grosse avalanche a balayé la voie normale, causant un mort et plusieurs blessés, tandis que la skieuse Hilaree Nelson est portée disparue peu après être descendue du sommet. [Mise à jour du 27/09 ] Bilan : 6 personnes secourues, 1 guide népalais décédé, les recherches se poursuivent pour Hilaree Nelson.

C‘est un scénario que beaucoup d’observateurs redoutaient : des chutes de neige importantes, et un nombre très élevé de candidats au sommet : pas moins de 506 permis ont été délivrés par le département du tourisme népalais, donc autant de clients, et un staff de 3 à 400 népalais, soit près de mille personnes au camp de base du Manaslu, c’est du jamais-vu. Malheureusement les pentes de la voie normale sont propices au déclenchement d’avalanches, au-dessus du camp 2 à 6400 m et sous le camp 4 à 7400 m. En 2012, une énorme avalanche balayait le camp 3 à 6800 m, tuant onze personnes dont le guide Rémy Lécluse.

Dix ans plus tard, le Manaslu est à nouveau le théâtre de drames, au pluriel hélas. Selon plusieurs sources, une avalanche a balayé la voie normale du Manaslu, causant une dizaine

Copy link