fbpx

Himalaya : le Manaslu gravi en hiver 39 ans après la première

Succès pour Alex Txikon et les sherpas népalais

C’est la troisième fois que l’himalayiste espagnol Alex Txikon tentait le Manaslu en hiver. Trente-neuf ans après sa première ascension hivernale, le Manaslu a de nouveau été gravi au coeur de l’hiver himalayen, par Txikon et six Sherpas : Tenjen Sherpa, Pasang Nurbu Sherpa, Mingtemba Sherpa, Chhepal Sherpa, Pemba Tashi Sherpa et Gyalu Sherpa. Txikon a réussi l’ascension sans oxygène. Victime de dysenterie, le vétéran italien Simone Moro qui faisait équipe avec Txikon a été évacué à Katmandou. Article mis à jour le 10 janvier.

Le Manaslu et ses pentes de neige réputées dangereuses quand il neige n’ont guère attiré les foules en hiver, comme la plupart des 8000 d’ailleurs. Il a été gravi pour la première fois en hiver, comme nombre de ces géants, par les Polonais : le 12 janvier 1984 Maciej Berbeka et Ryszard Gajewski atteignaient la cime du Manaslu, 8163 mètres, au Népal. Depuis, personne n’avait réitéré l’exploit. Malgré plusieurs tentatives récentes, l’Espagnol d’origine basque Alex Txikon, également candidat malheureux à l’Everest, n’avait pu atteindre le sommet. Cette nouvelle saison hivernale, il comptait bien inverser le cours des choses. Et s’est associé avec la crème des himalayistes, Sherpas compris.

Manaslu, Népal ©Jocelyn Chavy

Montée aux camps d’altitude sur le Manaslu © Pasang Sherpa

Les Sherpas entourent Txikon, au centre (capuche fourrure) et Moro à sa gauche (veste rouge) © Pasang Sherpa

En effet, Txikon voulait faire le sommet avec Simone Moro, qu’il connaît très bien : l’Italien est probablement, avec les Polonais, l’un des meilleurs

Copy link