Manaslu : le corps d’Hilaree Nelson a été retrouvé

Le corps sans vie d’Hilaree Nelson a été localisé sur les pentes du Manaslu ce mercredi, puis héliporté à Katmandou. Le bilan des avalanches et accidents du 26 septembre est de deux morts.

Sans doute on pouvait espérer, encore et toujours, se rattraper à un fil pour croire que la skieuse américaine Hilaree Nelson était blessée, quelque part, là-haut, sur le Manaslu. Hélas, ce n’est pas le cas : son corps sans vie a été localisé au bout de deux jours de recherches après sa disparition le 26 septembre au matin. Ce jour-là, Hilaree Nelson parvient au sommet du Manaslu, 8156 m, avec son compagnon de cordée et partenaire dans la vie Jim Morrison. Les deux s’élancent à skis depuis la cime effilée. Il semble que peu après, Hilaree ait été bousculé par une avalanche, ou une plaque, qui a entraîné sa chute.

Le soir même Jim Morrison parvenait au camp de base, les secours étant déjà assurés par les moyens du bord et mobilisés par la grosse avalanche qui a balayé une dizaine de grimpeurs entre le camp 3 et le camp 4, autour de 6800 mètres d’altitude. Cette avalanche a causé la mort d’un guide népalais.

Malgré les recherches entreprises, il aura fallu attendre ce matin pour que la nouvelle tombe : « l’équipe de recherche qui est partie ce matin en hélicoptère a repéré son corps et le ramène », a déclaré Jiban Ghimire, un membre de Shangri-La Nepal Trek, organisateur de l’expédition, mercredi 28 septembre. M. Ghimire a précisé que le corps avait été ramené au camp de base et serait transporté par avion à Katmandou, selon l’AFP. C’est la disparition d’une grande dame de la montagne et du ski en altitude.

Il y a peu, Jim Morrison a livré l’exacte version du drame : « j’ai skié le premier et après quelques virages, Hilaree a suivi et déclenché une petite avalanche. Elle a été emportée par le vent et a dévalé une étroite pente de neige sur le versant sud (à l’opposé de la voie d’ascension) de la montagne. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour la retrouver mais je n’ai pas pu descendre la face car j’espérais la retrouver vivante et vivre ma vie avec elle.
J’ai passé les deux derniers jours à chercher depuis les airs en hélicoptère. Aujourd’hui, avec l’aide de l’hélico de M. Surendra, un pilote incroyablement compétent, nous avons pu atterrir à 22 000 pieds et la rechercher. Nirmal Purja a contribué à organiser la meilleure équipe et les meilleures ressources possibles et j’ai trouvé son corps avec l’aide d’un sherpa. »

Hilaree Nelson représentait aussi une figure féminine rare dans le milieu de l’Himalayisme

Àgée de 49 ans, mère de deux enfants, Hilaree Nelson avait commencé sa carrière d’himalayiste sur l’Everest, et le Lhoste, en 2012, enchaînés en moins de 24 heures (avec oxygène). Hilaree avait rencontré Jim Morrison au Népal, lors d’une expédition sur le Makalu en 2015. Auparavant, Morrison avait perdu sa première femme et ses enfants lors du crash de l’avion de tourisme de celle-ci.

Divorcée, Hilaree a alors poursuivi sa carrière de guide et d’athlète sponsorisée, Hilaree est d’ailleurs devenue la première femme à être « capitaine » de l’équipe d’athlètes The North Face, prenant la succession à ce poste de Conrad Anker. Hilaree Nelson participa entre autres à l’expédition sur le Hkakabo Razi, le plus sommet d’Asie du Sud-Est invaincu (5881 m), situé au Myanmar (ex-Birmanie) en 2014. En 2017, Jim et Hilaree réussissent la descente à skis du Papsura, une pointe effilée dans l’Himalaya indien.

La cordée qu’elle formait avec Jim Morrison a culminé au sommet du Lhotse, en 2018, où ils signèrent l’impressionnante première descente à skis. avec oxygène, certes, mais empruntant le couloir ouest du Lhotse très raide, expédition qui a donné lieu à un beau film. Dans un univers où les femmes sont assez rares, et les skieuses-alpinistes encore plus rares – à la notable exception des françaises Tiphaine Dupérier et Aurélia Lanoé, qui ont réussi le Gasherbrum II à skis en 2021, sans oxygène –  Hilaree Nelson représentait une figure féminine reconnue dans le milieu de l’himalayisme.

1.3K Shares
Copy link