@

Du 27 février au 1er mars dernier, les Italiens François Cazzanelli, Emrik Favre et Francesco Ratti ont réussi, en 3 jours, l’ascension intégrale de la voie Padre Pio, une échelle vers le ciel (1300 m, 7b, 6c obl.), en face sud du Cervin (4478 m). Cette paroi emblématique d’Italie, cette voie Gabarrou et cette cordée sont peu connues au-delà des frontières du Val d’Aoste. On vous en parle en détails parce que toutes les trois, elles ont de l’allure.

Le 1er mars dernier à 17 heures, les guides italiens François Cazzanelli, Emrik Favre et Francesco Ratti sont au sommet du Cervin (4 478 m). Ils viennent de réussir la première répétition et la première ascension en hiver d’un « chef d’oeuvre de Patrick Gabarrou » (dixit Ratti), une voie d’escalade libre haute de 1300 mètres qui s’élève presque directement de la base de la face sud au sommet, via une succession de trois piliers : celui des Fleurs pour la première moitié de la face (voie Padre Pio, Pregga per Noi, 650 m, 6c+, 2002), puis ceux dits de Simona et du Ciel dans la partie supérieure (voie Échelle vers le ciel, 650 m, 7b, 2015).

Si la voie Padre Pio a été fréquemment gravie, et aussi en hiver, personne hormis Gabarrou et ses compagnons d’ouverture n’avait encore réalisé l’intégrale, du pied de la face jusqu’au sommet.

Cazzanelli, Favre et Ratti au sommet du Cervin, le 1er mars dernier en fin d’après midi ©Lorenzo Belfrond/Grivel

Le

Copy link