L’un des meilleurs rapports poids/skiabilité de sa catégorie.

+

Précision & skiabilité
Polyvalence
Simplicité

Peu confortable
Semelle trop minimaliste

Petite sortie de test en Belledonne, sous l’oeil du grand Pic. ©Ulysse Lefebvre

Conditions du test

Environ 2000m de dénivelé à ski, toutes neiges, sur deux sorties.

Prise en main

À l’image des Travers Carbon de Fischer, ces Spitfire 2.1 auraient tendance à brouiller les pistes à première vue. Chaussures de race ou de rando traditionnelle ? En effet, ce modèle fait la liaison entre les deux mondes et tente de concilier poids plume et skiabilité à la descente. Concrètement, ces chaussures ne pèsent pas grand chose, elles possèdent seulement deux boucles mais aussi un strap velcro puissant en collier. La languette rassurante en Grilamid est tout de même assortie d’un soufflet au coup de pied pour facilité la mobilité. De quoi contenter chèvre et chou. Vraiment ?

Sur le terrain

MONTÉE

Cette dernière version des Spitfire est plus généreuse en volume que ces prédécesseurs. Cependant, cela reste toujours un peu juste, notamment en malléole pour les pieds les plus forts. Mais on sent que ce point négatif peut devenir un atout tant la précision en est renforcée. On prendra le temps de bien régler une fois pour toute les vis de réglage micrométriques. En revanche, comme pour les Travers, le velcro est certes pratique mais ne permet pas de mémoriser le réglage de serrage. Le serrage de chausson se fait à l’aide d’un seul lacet que l’on tire avant de le coincer dans une petite gaine prévue à cet effet. Côté verrouillage marche/descente, on retrouve le sytème de « colonne vertébrale « . Ce n’est pas un levier mais bien une barre métallique rigide que la boucle de collier vient verrouiller ou relâcher selon le mode choisi. On a vu mieux que les 68° de débattement de ce modèle mais cela reste convenable pour de la rando classique et si l’on n’a pas les yeux rivés sur le chrono. Le soufflet de languette dynamise bien la foulée et on apprécierait presque le petit effet de pompage qu’il donne à chaque foulée. S’il faut crapahuter skis sur le dos, la semelle est un peu juste avec sa large zone centrale dépourvue de crampons. De quoi ripper un peu trop facilement sur le rocher ou la glace.

DESCENTE

La surprise vient surtout de la descente où la Spitifire 2.1 réagit vite et bien. Maniable, on a l’impression de ne pas avoir sacrifié la descente pour gagner quelques grammes à la montée. Ce n’est d’ailleurs pas la plus légère de sa catégorie et c’est tant mieux pour la skiabilité. La boucle de collier vient bien verrouiller la languette et l’appui tibia est franc. A condition d’avoir le pied qui lui va bien, sans points de pression, c’est un outil de pilotage précis. L’un des meilleurs rapport poids/skiabilité de sa catégorie.

Caractéristiques techniques

POIDS CHAUSSURE VÉRIFIÉ 1225g en taille 29 PRIX PUBLIC : 600€ DÉBATTEMENT VERTICAL : 68°   COQUE : Carbone /Grilamid  SEMELLE : La Sportive by Davos BOUCLES : 2 + velcro Chausson : Skimo Liner thermoformable COMPATIBILITÉ : inserts Dynafit + Trab TR2