fbpx
@

L’Ober Gabelhorn est un “4000” du Valais (4063m), faisant face au Cervin et partie de la “couronne impériale”, cette longue arête qui le relie à la Dent Blanche, au Zinalrothorn et au Weisshorn. Renommé pour son impressionnante face Nord descendue à skis en quelques virages par Jérémie Heitz (voir le film La Liste), ce sommet offre aussi de belles courses d’arêtes. Nous vous emmenons ici gravir l’Arbengrat, ou l’arête ouest-sud-ouest, et descendre par l’arête nord-est et la Wellenkuppe. Un beau voyage sur un fil valaisan d’altitude, entre neige et rocher.

L’objectif de cette première journée est de rejoindre l’Arbenbivouac (3 224 m), petite cabane perchée sur une moraine, avec François. Au départ de Zermatt, nous prenons l’option “facile”, en s’aidant des remontées mécaniques jusqu’à Schwarzsee. Nous redescendons en direction de la vallée de l’Arben, pour ensuite remonter la longue moraine qui mène au bivouac.

Le concept suisse d’une cabane de bivouac n’est pas le même qu’ailleurs : eau, gaz, vaisselle, propreté, confort et bonne ambiance sont au rendez-vous ! On apprécie ! Sans parler du panorama à couper le souffle sur le massif du Mont Rose, le Cervin ou encore la Dent d’Herens.

En route vers l’Arbenbivouac et l’Ober Gabelhorn ©Coll. A. Bouvier

Vue sur la face N du Cervin depuis l’Arbenbivouac ©Coll. A. Bouvier

Les quelques gendarmes et ressauts successifs se parcourent sans difficultés majeures, jusqu’au sommet.

Nous quittons le bivouac de nuit sous les étoiles, pour rejoindre assez rapidement la base de l’Ober Gabelhorn. Une vire traversante nous permet ensuite d’atteindre l’arête Arbengrat au lever du jour. Le spectacle est incroyable. Les couleurs évoluent à chaque instant tandis que nous avançons sur le fil, sur du beau granite bien rouge par endroit. Les quelques gendarmes et ressauts successifs se parcourent sans difficultés majeures, jusqu’au sommet.

La brèche qui conduit à l’arête, puis son beau granite©A. Bouvier

Depuis l’Arbengrat, lever de soleil sur la face nord du Cervin ©A. Bouvier

Descente du sommet par l’arête NE ©A. Bouvier

Une fois au sommet, après la pause méritée dans cet espace exigu, nous repartons sans tarder dans la descente par l’arête NE. Elle est assurément plus longue que la montée dans cette traversée ! Les premiers rappels dans un terrain mixte nous permettent de prendre pied sur l’arête neigeuse et cornichée qui surplombe la face Nord. À skis, le premier virage sauté doit être dur à engager dans cette pente vertigineuse ! On rejoint ensuite le Grand Gendarme, avec encore quelques “manips” d’assurage et de rappels qui prennent du temps, avant de remonter au sommet de la Wellenkuppe (3900m) par une pente de neige. 

De là, on rejoint le “Trift Gletsher” par une nouvelle série de rappels et de désescalades, et cet itinéraire se révèle décidément idéal pour répéter les « manips » de corde !

La descente sur le glacier mène enfin au refuge Rothornhütte (3 197 m). On peut enfin s’alléger du baudrier, corde, casque et autres crampons, et apprécier un bon Rösti en terrasse face au Mont Rose !

Une course idéale pour répéter les “manips” de corde !

L’Arbengrat à gauche, l’arête NE le long de la face nord, et la remontée vers la Wellenkuppe ©A. Bouvier

Ne “reste” alors qu’à rejoindre la vallée verdoyante et animée de Zermatt, pour clôturer cette boucle variée et complète au cœur des géants du Valais.

Depuis la descente et de gauche à droite Mont Rose, Lyskamms et Breithorn ©A. Bouvier

Massif du Valais, Ober Gabelhorn en traversée Arbengrat > Wellenkuppe (AD+), 4063m, 2 jours

Accès

Départ Zermatt, rejoindre le bivouac de l’Arben, soit en s’aidant des remontées mécaniques jusqu’à Schwarzsee (3h30), soit en passant par Zmutt (5h). Réservation obligatoire pour le bivouac. Gaz, eau (non potable), vaisselle, couvertures à disposition.

Matériel

Corde à simple 50m ou corde à double de 30 m (rappels de 25m à la descente)

Quelques friends, sangles, dégaines.

L’Itinéraire est grandiose, varié, d’une difficulté homogène et modérée, mais il s’agit d’une course relativement longue : des manips de corde efficaces pour les rappels et les désescalades vous feront gagner un temps précieux.

 

Copy link