Le manga, versant montagne

Au-delà du Sommet des Dieux

Le manga a la cote, notamment auprès de notre jeunesse. Les 12 livres les plus achetés grâce au Pass Culture, qui offre 300 euros aux jeunes atteignant 18 ans, sont des mangas. Si Le Sommet des dieux a été, et est encore aujourd’hui, largement plébiscité, quelles autres histoires de montagne en manga valent le détour ? Petite inspection parmi l’offre en cours.

Le Pass Culture, cette aide de 300 euros donnée aux jeunes de 18 ans pour l’achat de biens culturels, a récemment refait parler de lui, quelques mois après son entrée en vigueur, quand la SAS Pass Culture a fait savoir que 71 % des achats effectués avec cette somme étaient des mangas.

Sur les réseaux sociaux, et même dans la presse, certains s’en sont indignés, outrés que Le Père Goriot soit boudé par la jeunesse, au profit de One Piece ou Demon Slayer. Entre Balzac et Eiichirō Oda, ou encore entre Proust et Koyoharu Gotōge, les jeunes auraient donc choisi ? Au-delà d’indignations qui sentent un peu la naphtaline, ce constat pourrait être l’occasion d’interroger la faible place accordée à certains supports culturels prisés des jeunes dans l’enseignement secondaire.

Pour Alpine Mag, c’est surtout l’occasion de se pencher sur le sujet du manga versant montagne. Frison-Roche et Ramuz s’accrochent certes encore aux branches pour tenir le premier rang des rayons de librairies consacrés à la fiction montagnarde, mais il se pourrait que quelques plumes venues du pays du Soleil levant leur soufflent dans la nuque depuis

Copy link