@

C‘est un film attendu de longue date dont on sait d’avance que l’on va en savourer les moindres instants. On avait hâte de découvrir ce film d’animation dans lequel on espère retrouver les ambiances feuilletées dans le manga, tout en sachant que le passage de l’image fixe à l’image animée est souvent un pari risqué.

Le sommet des Dieux du dessinateur Japonais Jirô Taniguchi, tiré lui même du roman de Baku Yamemakura, est un manga sorti en France en 2004 et qui connu un très grand succès dans l’hexagone. Beaucoup de lecteurs ont d’ailleurs découvert grâce à lui la lecture particulière de la bande dessinée japonaise, de doite à gauche. Cette histoire d’hommes et de montagnes a autant touché le grand public que les lecteurs amateurs de montagne et d’alpinisme. Cette aventure est en effet assez riche pour toucher beaucoup de sensibilités, dans plusieurs domaines.

l’un des grands mystère
de l’histoire de l’alpinisme

L’histoire d’abord avec ce point de départ qui s’appuie sur l’histoire vraie de Mallory et Irvine dont on ignore toujours s’ils ont atteint ou non la cime de l’Everest en 1924. Si le corps de Mallory a été retrouvé en 1999 par Conrad Anker, son appareil photo lui, est demeuré introuvable. Il pourrait pourtant répondre très probablement à la question qui reste l’un des grands mystère de l’histoire de l’alpinisme : qui est le premier à avoir atteint le toit du monde ? Mais aussi la question de l’un des grands mystères de l’alpinisme tout court 

Copy link