fbpx
@

Face au vide

Dans l’imaginaire collectif, l’alpinisme est perçu comme une activité élitiste et dangereuse.

Lorsque la presse généraliste parle d’alpinisme, c’est en général pour relater un drame ou un exploit. Les alpinistes se trouvent alors rangés dans deux catégories. D’un côté, des surhommes téméraires, engagés dans une lutte à mort avec la montagne. De l’autre, des inconscients irresponsables, qu’il faut trop souvent aller sortir d’un mauvais pas en mobilisant d’importants moyens de secours.

Mais cette image négative de l’alpinisme correspond t-elle à la réalité ? Et si l’alpinisme avait un autre visage, celui d’une pratique méconnue, plus répandue qu’on ne le croit ? Et si l’alpinisme n’était pas qu’une affaire de surhommes, mais se conjuguait aussi au féminin ?

Copy link