@

D’après la presse italienne, Reinhold Messner a de nouveau la bague au doigt ! L’heureux évènement a été célébré le 29 mai dernier dans la petite commune de Kastelbell-Tschars (Castelbello-Ciardes en italien), au cœur de son Sud-Tyrol natal. Alors, potin alpin ou vraie symbolique du sex-appeal des alpinistes ? 

Du haut de ses 77 ans, Reinhold Messner, héros de l’alpinisme mondial, a dit oui et réciproquement. Sa promise s’appelle Diane Schumacher, une Luxembourgeoise de quelques 35 années sa cadette… L’occasion pour Alpine Mag de faire un peu de presse people, avec cette question : les alpinistes font-ils (elles) tourner les têtes ?

En Urss, c’est la réputation qu’ils avaient. Les filles s’engageaient dans les sections alpines à la recherche d’un gars sain. La concurrence féminine y était moins rude et l’on disait d’eux qu’ils ne buvaient pas (une qualité très recherchée là-bas). C’était sans parler de leurs exploits et des veillées à la guitare. On s’endormait d’épuisement sur les épaules d’un rude gaillard, bercée par une balade. Derrière, les glaciers luisaient sous la lumière sélène. Les jeunes femmes soviétiques aimaient autant la compagnie masculine que les pics acérés. Ce qui n’a pas empêché certaines d’entre elles de s’y hisser avec brio. Il ne pouvait y avoir là-dedans que le désir de trouver un mari.

Ce sont majoritairement les hommes
qui paradent en baudriers dans les vallées

La Russie a toujours accusé un déficit démographique masculin et c’est un exemple à partir duquel on ne peut guère extrapoler. Chez

Copy link