@

La cinémathèque d’images de montagne s’ouvre au public

La cinémathèque d’images de montagne (CIM) ouvre aujourd’hui son nouveau lieu d’accueil à Gap, dans une ancienne usine. Entre expositions, réalité virtuelle et diffusions de films d’archives, le directeur de la CIM, Gilles Charensol, nous présente les nouveautés de ce lieu dédié à la montagne.

Ouvrir ses archives au public. Tel est l’objectif de la Cinémathèque d’images de montagne (CIM) avec son nouvel espace d’accueil à Gap. Dans une ancienne usine de battage de la fenasse (gros foin) datant de la fin du XIXème siècle, la CIM pourra désormais partager ses images d’archives au plus grand nombre. Gilles Charensol, son directeur, se dit ravi de pouvoir « montrer les films et le vieux matériel de cinéma et de montagne que nous collectons, indexons et conservons depuis 25 ans. »

En ouvrant son fonds d’archives, la CIM compte proposer de nombreuses expositions et projections de documentaires. « Nous avons par exemple créé une grande exposition sur le cinéma de montagne, avec une centaine d’extraits de films », explique Gilles Charensol. Présentée comme un triptyque interactif, l’exposition associera les films à du matériel de cinéma et de montagne de l’époque.

Diffusions d’archives tout au long de l’exposition. ©CIM

Expérience de réalité virtuelle avec le survol des Alpes. ©CIM

Survoler les Alpes, en montgolfière, depuis la CIM.

Outre les expositions, tous pourront profiter d’une programmation régulière de films de montagne et d’aventure dans une salle de projection de 160 places. Des films d’archives par exemple, comme Gilles Charensol le développe : « Toutes les heures, un film d’archives sera diffusé. Mais on est une cinémathèque de montagne de toutes les montagnes, pas que de l’alpinisme ! Il y aura par exemple aussi des films de spéléologie. »

Dans la liste des nouveautés exposées par le directeur de la CIM, il sera possible de survoler les Alpes en montgolfière. Equipé d’un casque de réalisé virtuelle, le public pourra s’asseoir à la cinémathèque et se retrouver au-dessus des Alpes. Gilles Charensol précise qu’un autre casque de réalité virtuelle permettra de se retrouver suspendu à côté d’un grimpeur dans la falaise de Céüse, « en toute sécurité ! »

Des soirées-projections

Autre nouveauté : un bar, avec une jukebox vidéo. Différents extraits de documentaires seront disponibles à la demande dans ce lieu « dans lequel les gens vont venir boire un coup et découvrir des archives de montagnes », se réjouit déjà le directeur de la CIM.

Les premières soirées de projections de films sont également déjà planifiées dans la nouvelle salle de cinéma. Le 28 septembre, les films Les finisseurs et La Barkley sans pitié seront diffusés, en présence des réalisateurs Aurélien Delfosse et Alexis Berg.
Sans oublier la programmation régulière de diffusion de documentaires, dès le 21 septembre. Les films Free to run de Pierre Morath (2016) et Cholitas de Jaime Murciego et Pablo Iraburuen (2019) y seront notamment diffusés.

Les différentes diffusions d’archives de l’exposition. ©CIM

La salle de cinéma flambant neuve de la CIM. ©CIM

Créer Un lieu de vie dédié à la montagne

Ce projet de près de 3 millions d’euros a notamment été soutenu par les Hautes-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, mais aussi par le Centre National du Cinéma et de l’imagine Animée (CNC), une petite fierté pour Gilles Charensol : « On a eu un vrai soutien du CNC et ça donne une certaine notoriété de savoir qu’ils sont là avec nous. »

Le directeur souligne enfin que l’objectif principal est de garder l’esprit du lieu tout en se l’appropriant et surtout de « créer un lieu de vie dédié à la montagne. » L’équipe de la CIM espère que d’autres personnes et d’autres associations viendront s’approprier le lieu à leurs côtés.

INFOS PRATIQUES :
Site internet de la Cinémathèque d’Images de Montagne
– Adresse du nouveau site de la CIM :
7 bis, rue du Forest d’Entrais ; 05000 GAP

490 Shares
Copy link