fbpx
@

C’est l’un des premiers week-end de la saison où la neige va abonder. Les skis sont fartés, les cares affutées et votre motivation démeusurées. Oui mais attention. Les conditions de ce week-end s’annoncent complexes et Météo france annonce déjà un risque de 4/5 sur toutes les orientations. Julien Désecures, notre spécialiste maison, fait le point et vous donne quelques conseils pour choisir au mieux votre sortie, avec un maximum de sécurité. 

Petit récapitulatif météo.
Vendredi une perturbation active d’ouest touche toutes les Alpes (Nord et Sud, françaises, suisses et italiennes) avec un iso 0° autour de 1000 mètres. Dans la nuit de vendredi à samedi, une nouvelle perturbation circule avec un iso 0° qui remonte autour de 2000 mètres. Cette perturbation se cantonne progressivement aux Alpes du Nord samedi.
Dimanche, il fait beau et doux dans les Alpes du Sud, en Italie, en haute montagne et peut-être encore des nuages sur les Préalpes du Nord.
Durant ces trois jours un vent tempétueux de NW à SW souffle en altitude. À une situation classique de temps perturbé (neige et vent), s’ajoute le problème épineux du front plus chaud de samedi.

 

Après une crue avalancheuse en forêt, le 4 mars 2015, à 1200m, en versant Nord-Ouest, sous la Tête de l’Adroit (Aravis). ©Julien Deséscures

Il sera joueur
(voire mystique)
de tâter les pentes supérieures à 30°

Au-dessus des arbres, vu les quantités de neige et le vent annoncés, il va être joueur (voire mystique) de tâter les pentes supérieures à 30°. Sur des itinéraires moins raides, on aura le choix entre croupes dégarnies par le vent et combes tellement remplies qu’il faudra peut-être revenir dans la trace de montée tellement ça ne glisse pas.

Trois photos prise le même jour que la crue avalancheuse du 4 mars 2015, sur les pentes en amont de la Tête de l’Adroit (Aravis). © Julien Desécures

Il va falloir skier loin des grandes faces raides, être vigilant en traversant les couloirs d’avalanches
penser aux coulées de neige lourde des forêts denses et raides
pouvant arriver sur chemins plats !

Alors qu’il est souvent possible de se rabattre dans ce cas sur de belles sorties à l’abri des arbres, le redoux de samedi matin complique sérieusement les choix. Une crue avalancheuse est probable notamment dans les Alpes du Nord en moyenne montagne et la skiabilité sous 2000 mètres va devenir vite partout « discrète » comme disent nos voisins italiens (c’est à dire mauvaises). Il va falloir skier loin des grandes faces raides, être vigilant en traversant les couloirs d’avalanches et même penser aux coulées de neige lourde des forêts denses et raides pouvant arriver sur les chemins plats ! L’avantage des phénomènes de crue avalancheuse, c’est qu’une fois le pic passé, la situation nivologique est assainie. En revanche la skiabilité risque de rester mauvaise : ce sera crouté et ravagé par les avalanches sous 2000 mètres et toujours piégeux au-dessus.

Bref, sortir en montagne ce week-end va demander encore plus d’expérience que d’habitude.

 

Copy link