@

Sans lui, combien de sommets n’auraient jamais été atteints par les alpinistes ? Ancien employé de Météo France à Chamonix, Yan Giezedanner est routeur météo pour des alpinistes du monde entier. Les yeux rivés sur les nuages à travers l’écran de son ordinateur, il a accompagné Patrick Berhault, Jean-Christophe Lafaille ou Marco Siffredi sur les plus haut sommets du globe. Aujourd’hui, les plus grands comme Charles Dubouloz, Hélias Millerioux ou Sophie Lavaud, font encore appel à ses services. Entretien avec l’un des rares routeurs météo spécialiste des activités de montagne.

©Yan Giezendanner

Je peux désormais communiquer avec les alpinistes en temps réel

En quoi consiste le métier de routeur météo ?

Yann Giezendanner : Mon travail consiste à apporter des prévisions météo pour des activités de montagne, sur des terrains proches dans les Alpes ou éloignés, sur les montagnes du monde. Je suis spécialiste des activités de montagne mais il existe des routeurs météo pour toutes les activités météo-dépendantes comme les courses cyclistes, de trail ou d’automobile. Je travaille de façon saisonnière , en fonction des destinations d’expéditions : à l’automne, comme en ce moment, c’est le Népal. En hiver, c’est plutôt l’Amérique du Sud et l’Antarctique. Au printemps, c’est à nouveau le Népal et l’Inde puis en juillet, plutôt le Pakistan ou l’Alaska.

Je vis à Chamonix, je suis dans le milieu depuis longtemps. J’ai eu la chance de vivre les dernières grande aventures dans les Alpes dans les années 1980 avec des alpinistes renommés comme Patrick Berhault, Jean-marc

Copy link