@

L’alpiniste et guide de haute montagne Lise Billon a passé l’été au Pérou avec la grimpeuse Mélissa Le Nevé (première femme à enchaîner Action directe, 9a, en mai 2020) et le photographe Jan Novak. Avant qu’elle ne s’envole à nouveau direction les États-Unis, nous avons pu échanger avec elle sur ce voyage à haute altitude, placé sous le signe de l’amitié et du partage. L’occasion aussi de discuter, entre deux éclats de rire, de la difficulté de trouver des compagnes de cordée quand on est une femme…

Tu es rentrée le 3 septembre après plus d’un mois passé au Pérou. Qu’est-ce qui t’a amenée là-bas, quel(s) projet(s) avais-tu derrière la tête en partant ?

Lise Billon : À la base, c’est une idée de Mélissa Le Nevé et Jan Novak, qui voulaient repartir au Pérou ensemble. Il faut savoir qu’avec Mel [Mélissa Le Nevé, ndlr], on s’entend très bien, donc on a envie de faire des trucs ensemble en montagne. Le problème, c’est qu’on n’évolue pas du tout sur les mêmes terrains de jeu… Elle, c’est une pure grimpeuse. Moi, je fais de la montagne. L’idée du Pérou était de trouver un terrain d’entente, où l’on puisse toutes les deux s’amuser. Quant à Jan, il allait en profiter pour se frotter à des itinéraires plus techniques en alpinisme, sur des sommets classiques, et faire de belles photos !

« C’est quelque chose, l’altitude,
quand tu ne connais pas ! »

Mais rien ne s’est déroulé comme prévu ! (rires)

Copy link