@

Mallory était bien le premier à l’Everest en 1924

Ce qu’on soupçonnait depuis la découverte du corps de Mallory en 1999 ? Que la cordée que formait George Mallory et Andrew Irvine le 8 juin 1924 était peut-être celle qui avait, la première, posé le crampon au sommet de l’Everest, 29 ans avant Tensing et Hillary. Qu’ils étaient sans doute les mieux préparés, après deux expéditions, deux échecs, en 1921 et 1922. Que Mallory était l’un des meilleurs alpinistes de sa génération. L’affaire Mallory et Irvine ne s’est pas arrêtée après la découverte du corps de Mallory en 1999 par Conrad Anker : en l’absence du Kodak prouvant la victoire avec la photo du sommet, le mystère restait entier, poussant le père de famille nombreuse Anker une nouvelle fois à la recherche d’Irvine en 2004. Mais alors, d’où sort l’info ?

Le mystère de l’Everest bientôt résolu. ©J. Chavy

Il aura fallu le film Le Sommet des Dieux, réalisé par Patrick Imbert, pour relancer la machine, et découvrir le mystère. On se souvient  : dans le film, le reporter Fukamachi veut mettre la main sur l’appareil photo de la cordée. Diffusé à l’international, le film a attiré l’attention de Mingma G. Sherpa, vous savez, l’Attila de l’Himalaya après lequel les egos occidentaux ne repoussent plus.

Mingma G. a lâché une bombe. Ou plutôt deux. Il a annoncé cette nuit sur Twitter que d’une part, Conrad Anker avait bel et bien retrouvé la preuve du sommet et l’avait laissée sur place – sans dire si c’était l’appareil photo de Mallory ou la photo de sa femme, manquante sur le corps, que Mallory avait juré de poser sur le Toit du Monde. D’autre part, ayant l’info que tout le monde cherche depuis bientôt cent ans, et malgré la demande d’Anker de ne rien en faire, il a twitté qu’il se lançait dès ce jour dans une ascension record de l’Everest pour aller récupérer ladite preuve. 

Ayant l’info que tout le monde cherche depuis 100 ans, Mingma G. a twitté qu’il se lançait dans une ascension record de l’Everest pour aller récupérer ladite preuve

Nul doute que Mingma G. Sherpa va réussir : quand il a dit qu’il ferait le K2 en hiver, il l’a fait. Quand il dit qu’il est le seul à faire le véritable sommet du Manaslu, il le fait, lui. Né dans la pauvre vallée voisine de la Rolwaling, où l’accès à pied depuis le bout de la route était plus long que l’accès à l’Everest depuis l’aérodrome le plus proche, l’énergique Mingma a sans doute décidé de faire d’une ascension deux coups. Avant d’effacer ses derniers tweets, sans doute sous la pression d’un Conrad Anker quelque peu échaudé d’avoir révélé son secret, il a écrit « Don’t worry about the Kodak. I will climb Everest faster than Marc Batard and kicks his ass. I will have time to dig into the top to find the proof ». 140 signes pour réécrire l’Histoire. 

Copy link