fbpx

C’était le dernier, le seul sommet de plus de 8000 mètres jamais gravi en hiver : le K2, 8611 mètres, a été vaincu ce 16 janvier, par une forte équipe népalaise, avec deux leaders : Mingma Gyalje Sherpa et Nirmal « Nims » Purja. Une première historique !

Les polonais ne seront pas les premiers au sommet de la deuxième plus haute montagne du monde en hiver. Pas plus que les occidentaux, les spécialistes comme Simone Moro, ou le Kazakh Denis Urubko. Ce 16 janvier, c’est une équipe de dix alpinistes népalais qui a atteint la cime du K2, 8611m, en plein hiver : la nouvelle est tombée vers 13h15 heure française, confirmée sur le facebook de Mingma Gyalje Sherpa, l’un des leaders de l’équipe népalaise. L’exploit est considérable. Le fait que trois équipes de sherpas aient rassemblé leurs forces pour gravir le K2 est le plus significatif d’un changement d’ère : car l’équipe de pointe emmenée par Mingma G Sherpa n’avait pas pour but d’encadrer des clients, d’ouvrir en équipant de cordes fixes la montagne, mais bien d’êre les premiers à réussir ce « dernier grand problème » himalayen, celui sur lequel butent tous les équipes – surtout polonaises – depuis des années. Même si l’exploit est sans doute nuancé par le fait qu’a priori neuf des dix népalais ont pris de l’oxygène. Flash back sur ces quelques jours où tout s’est accéléré. (…)

La suite pour les abonnés

. . .

Copy link