@

Après l’annonce de son record du monde officieux sur kilomètre vertical, révélé via les réseaux sociaux, Kilian Jornet surprenait tout le monde le 30 novembre en mettant fin à son partenariat avec Salomon, son équipementier historique. Pendant ce temps, l’icône de l’outdoor s’investit de plus en plus dans sa fondation, consacrée à la préservation des montagnes. Interview avec un Kilian Jornet plus que jamais en forme.

Ce fut un coup de tonnerre dans le monde de l’outdoor, cette semaine. Le joyau de la couronne de Salomon, Kilian Jornet, annonçait quitter de son propre chef la marque qui l’avait accompagné pendant une quinzaine d’années. Les deux noms semblaient si indissociables que la nouvelle prit tout le monde de court, d’autant que les raisons de cette séparation demeurent encore floues.

Pour preuve : quelques jours plus tôt, Salomon sortait encore une vidéo du phénomène catalan où il battait le record du monde du KV. Une performance extraordinaire de 28’47, réalisée en septembre selon Strava (bien qu’impossible à officialiser en l’espèce). « On était prêt à continuer l’aventure avec Kilian, mais il veut se tourner vers un nouveau défi », précisait la marque annécienne.

L’un des éléments de réponse se trouvait peut-être du côté de Grenoble, où le catalan était attendu, mercredi, pour une conférence scientifique sur la neige soutenue par la jeune fondation qui porte son nom.

Las ! Une tempête de neige a cloué son avion au sol à Oslo, le bloquant en Norvège. Au grand désespoir de ses tifosis

Copy link