fbpx
@

Gaston Rébuffat, Étoiles et tempêtes

Gaston Rébuffat à l’image et dans la parole… : la haute montagne nous procure bien des plaisirs, joies de l’escalade, beauté du paysage, mais le meilleur de tous est celui de l’amitié de la cordée. Gaston Rébuffat, dont on fête cette année le centenaire de la naissance (lire nos articles ici) est l’archétype du guide de haute montagne, milieu qu’il passera sa vie durant à décrire les beautés. Né à Marseille, où il a appris à grimper dans les Calanques. On le suit dans l’ascension de la Tour de l’Ile de Riou, puis de la Grande Candelle. Avec Maurice Bacquet, ami violoncelliste, il grimpe dans les Dolomites puis la face sud de l’Aiguille du Midi), avant de parcourir les cinq faces nord mythiques dans les cinq grands massifs des Alpes. Nous les suivons dans les plus beaux passages des faces nord du Piz Badile (dans l’Engadine), des Grandes Jorasses (Massif du Mont Blanc), de la Cima Grande de Lavaredo (Dolomites), de l’Eiger (Oberland Bernois), du Cervin (frontière italo-suisse). Apotéhose sur Peuterey. Le film est de Georges Tairraz (1955) et c’est une merveille.

A lire, les 100 ans de Rébuffat

Copy link