fbpx
@

A l’entraînement, en vallée, le dry tooling se pratique dans des sites de couenne de plus en plus nombreux et bien équipés. On voit également apparaitre quelques grandes voies ouvertes par les plus fervents pratiquants, perfo et spits en main. Tour d’horizon des quelques lieux où crocheter le rocher sereinement, autour des grandes agglomérations alpines.

Il est tout à fait possible de débuter le dry tooling avec une paire de grosses chaussures d’alpinisme, une paire de crampons pour la glace et piolet traction classique, avec vieille lame de préférence. Il est facile aussi de débuter avec des chaussons d’escalade aux pieds dans les voies faciles.

Rapidement, ces outils vont s’avérer limitant :

– les grosses chaussures ne permettent pas de travailler les placements de pied. Une chaussure de ski de fond sur laquelle est fixée la partie avant d’une paire de crampons. La souplesse de la chaussure associée à la rigidité de la semelle permettent un travail fin de la cheville sur les prises. Mieux, une paire de chaussures dédiée avec crampons est le mieux mais les prix restent élevés.

– les crampons monopointes sont vite indispensables pour crocheter les prises en trous forés (dans les voies faciles) puis les grattons (dans les voies dures). Les chaussons sont alors limités.

– des piolets tractions à poignées déportées sont plus pratiques pour changer de piolet, geste quasi systématique dans les mouvements de dry.

 

Le mieux est de débuter lors des rassemblements de dry tooling et d’escalade sur glace. Des marques partenaires y sont souvent présentes et prêtent du matériel aux novices. C’est aussi l’occasion de se faire conseiller sur la gestuelle par les pratiquants. Les étapes du DTS tour, à l’automne sont d’excellentes portes d’entrée. L’hiver, l’Ice Climbing Ecrins à l’Argentière-la-Bessée (en janvier), le rassemblement de Kandersteg (en janvier) ou encore les rencontres d’escalade sur glace de Val Cenis (en février) combinent escalade sur glace et sur rocher. Un rassemblement a également lieu à Troubat dans les Pyrénées. 

HAUTE-SAVOIE

 

Semnoz (Quintal) 

Le dernier né des sites de dry tooling, équipé en 2013. Belle falaise de 40m idéale pour travailler la force mais aussi la continuité.

Ville à proximité : Annecy
Nombre de voies : une vingtaine
Difficulté : D4 à D12

Accès : sur l’A41 entre Chambéry et Annecy, prendre la sortie Seynod sud. Pendre ensuite la direction de Vieugy puis Quintal. Stationnement devant l’église. Accès an 15mn par le « chemin de la grosse pierre » puis le « sentier des grottes ».

Octave Garbolino à Quintal. ©Ulysse Lefebvre

Le Sanglier (Seythenex)

L’un des premiers sites de dry tooling de la région, situé en contrebas du col de Tamié. Trous forés parfois fuyants à force d’usure et de casse.

Ville à proximité : Albertville / Chambéry
Nombre de voies : 17
Difficulté : D4 à D12.

Accès : quitter la D1006 entre Chambéry et Albertvile au niveau de Frontenex. Suivre la route menant au col de Tamié. Au col, redescendre vers Faverges. 5km plus loin, se garer à droite de la route au niveau d’une ligne électrique haute tension. Accès en 2mn par un chemin raide à l’aplomb du site.

Le site du Sanglier, au col de Tamié. ©Ulysse Lefebvre

Le Zoo (Luzier) 

Le site de la vallée de Chamonix. Grimpable par tous les temps et fréquenté historiquement par les alpinistes par mauvaise météo.

Ville à proximité : Sallanches/Chamonix
Nombre de voies : 24
Difficulté : D5 à D12

Accès : sur l’A40 entre Bonneville et Sallanches, prendre la sortie Sallanches puis se diriger vers le village de Luzier. Continuer par la route en direction de Saint-Martin-sur-Arve. Se garer en bord de route juste après un point en bois. Sentier peu marqué puis mieux visible en rive droite de l’Arve. Traverser un ruisseau après 15mn puis sentier bien marqué jusqu’au site (30mn au total).

 

Servoz (74)

Trois grandes voies sur trous forés et peints ont été équipées sur spits de 10mm, sur cette petite falaise de 120m. Etonnant de parcourir plusieurs longueurs sur des mouvements typiquement issus du dry tooling. Autant dire qu’il faut gérer les piolets et leur chute potentielle, tant les dragonnes et autres leash ventraux compliquent voire empêchent certains mouvements.

Ville à proximité : Passy/Chamonix

Itinéraires :
Momus, D6+ max (D5 obl.), 5 longueurs. Equipée par Philippe Collet, Guy Leneve, Fabrice Mauriln, Yann Mazoyer et Jean-Sébastien Knoertzer en 2006.
Fère et Pils, D7 (à confirmer), 4 longueurs. Equipée par Ilan et Jean-Sébastien Koertzer en 2012.
I have a dry’m, D6/D7 (à confirmer), 5 longueurs. Equipée par Jean-Sébastien Knoertzer en 2013.

Accès : du parking du rocher école de Servoz, longer la route vers Chamonix sur 100m. Au panneau « église de Passy », prendre à gauche un sentier cairné qui mène à la falaise en deux minutes.

Descente : rappels ou à pied par un sentier en forêt qui ramène au rocher école de Servoz.

HAUTES-ALPES

 

Les Bourrettes (Dévoluy) 

Ce site du Dévoluy propose un nombre de voies intéressant dans un cadre superbe. Gros devers et toits au programme.

Ville à proximité : Saint Etienne-en-Dévoluy, aujourd’hui commune de Dévoluy.
Nombre de voies : 15
Difficulté : D4 à D12

Accès : de Saint Disdier en Dévoluy, prendre la direction du Courtil puis de Saint-Etienne-en-Dévoluy, par la D117. Au niveau du pont sur la Souloise, prendre la première à gauche jusqu’à une aire de stationnement. Après 200m de route goudronnée, prendre un chemin menant à un champ puis longer la falaise surplombant la route avant un sentier en forêt bien marqué jusqu’à la falaise. Main courante en place sur une section délicate.

Grotte du Gouzier (Névache)

Une fois n’est pas coutume, voilà un site de dry tooling dans un cadre de montagne, loin des routes et autres usines.

Ville à proximité : Briançon
Nombre de voies : 12
Difficulté : D4 à D12

Accès : De Briançon, rejoindre le vallon de Névache. Passer le Val-des-Prés puis la Draye. Continuer encore sur 3km avant de se garer en bordure de route. Un pont de bois mène vers une croupe herbeuse, puis un pierrier à l’aplomb de la grotte.

Vallée du Fournel (l’Argentière-la-Béssée)

Site de dry ouvert et équipé pour l’Ice Climbing Ecrins 2012.

Ville à proximité : L’Argentière-la-Béssée.
Nombre de voies : 14
Difficulté : D4+ à D11+

Accès : depuis l’Argenière, rejoindre le vallon du Fournel. Une fois garé sur la parking, on atteint le site en 5mn, à main droite à l’entrée du vallon, juste à gauche de la cascade de glace Davidoff.

Luka Lindic et Erwan Le Lann à Freyssinières. ©Ulysse Lefebvre

Gorges de la Biaysse (Pallon)

Grande voie pour grimpeurs confirmés. Du pur dry sur 250m.

Ville à proximité : L’Argentière-la-Béssée/Briançon
Voie : Biaysse ta culotte, équipée par Jonathan Joly et Frédéric Dégoulet en 2012. D9 max.
Accès 1: Se garer au village de Pallon. Un chemin en terre à gauche d’une maison descend à main gauche d’une maison. Prendre à droite en direction de la conduite forcée. La traverser, puis descendre en légère oblique droite dans la prairie. De la trouver une vire suspendue en paroi. Quelques cordes fixes sont là pour aider mais des crampons ne sont pas superflus par temps de pluie. Une tyrolienne permet ensuite de traverser le torrent de la Biaysse. De l’autre côté, monter à vue tendance gauche vers le socle de la falaise. Un cairn indique le début des cordes fixes.

Accès 2 : De Pallon, prendre direction Champecella.De là, suivre un chemin forestier sur la gauche. Continuer jusqu’à ce que la route se termine dans un champ. Stationnement soit sur la route goudronnée, soit au bout du chemin en terre. De la longer la paroi sur 200m pour arriver au point le plus haut. Un spit avec main courante indique le départ des rappels. 

ISERE

 

L’Usine (Voreppe) 

Le site des grenoblois, découvert et équipé en 2008. Belle grotte au potentiel énorme. Ticket d’entrée à D7 (même si deux voies faciles en D4+/D5). Essentiel des voies en dévers et toit. Pour grimpeurs confirmés.

Ville à proximité : Grenoble
Nombre de voies : une vingtaine
Difficulté : D4+ à D15 à confirmer.

Accès : de l’A48 entre Grenoble et Lyon, prendre la sortie Voreppe. Continuer sur la D1075 vers la Buisse. La grotte est alors visible à main droite. Se garer sur l’aire de stationnement près d’un garage. Accès en 5mn par un sentier derrière la zone d’acivité.

Adam Bielecki à l’Usine. ©Ulysse Lefebvre

Stephanie Maureau dans les dalles de l’Usine. ©Ulysse Lefebvre

L’abattoir (Méaudre)

Le site de dry tooling du Vercors, sur une falaise des gorges de Méaudret. Site qui a la particularité de proposer un secteur de dalles.

Ville à proximité : Autrans/Villard de Lans/Grenoble
Nombre de voies : 17
Difficulté : D3 à D12

Accès : de Grenoble, prendre la D531 en direction de Villard de Lans. Continuer ensuite vers les gorges de la Bourne. Tourner à droite pour entrer dans les gorges du Méaudret au niveau du hameau des Jarrands. Se garer après un kilomètre sur un parking à gauche avec deux grosses maisons. Passer derrière la deuxième puis remonter un champ avant la forêt. La falaise est alors visible.

Rampe des Commères (Le Freney d’Oisans)

Grande voie pour experts. 

Ville à proximité : Bourg d’Oisans, La Grave.
Voie : Bionic Agapi, 180m, D11 max. Equipée par Gaëtan Raymond en 2013.
Accès : de Bourg d’Oisans vers La Grave, par la D1091, stationner 400m après le premier tunnel. La rampe des Commères se situe juste à droite, en face de la centrale électrique de St Guillerme. Accès évident en 15m. 

SAVOIE

 

Le Barrio (Termignon-la-Vanoise)

Petit site de dry tooling relativement récent en Maurienne.

Ville à proximité : Modane/Saint-Jean de Maurienne
Nombre de voies : 7
Difficulté : D3 à D10

Accès : en remontant la vallée de la Maurienne, par la N6, dépasser Termignon en direction de Lanslebourg. Après les deux épingles, se garer au niveau d’un départ de sentier de découverte pour randonneurs, au début d’une grande ligne droite. Le site est visible juste au dessus de la route, à gauche.

Hell Cave (Aussois)

SIte très récent en Maurienne, déffriché par Pierre Boucher.

Ville à proximité : Modane/Saint-Jean de Maurienne
Nombre de voies : une dizaine
Difficulté : D3 à D15

Accès : en remontant la vallée de la Maurienne, passer Modane puis soit :

– rejoindre le parking de la Redoute Marie Thérèse. Emprunter le chemin balisé qui descend vers la passerelle du Diable. Suivre les panneaux « Tyrolienne du Paradis », 15m avant le point de vue de la tyrolienne un sentier descend à droite et mène à la grotte, (15mn depuis le parking).

–  depuis Aussois descendre la route des forts jusqu’au parking des via ferrata (Roulotte) à 3km d’Aussois ; se garer ici ; prendre à gauche le chemin carrossable qui va en direction de l’ancien pont du diable, le suivre pendant 10/15mn jusqu’à l’arrivée de la tyrolienne du Paradis, la suite de l’accès est le même que l’accès 1.

L’évènement dry de l’automne 2020 ! 

Copy link