Votre mot de passe vous sera envoyé.
Millet Trilogy 19

En montagne, tout le monde a un jour cherché à résoudre la quadrature du cercle : rester au sec malgré l’humidité extérieure, évacuer la transpiration en étant en mouvement. Avec un résultat mitigé. Aiguillés par les athlètes du team, les ingénieurs The North Face sont donc partis à la recherche du Graal du vêtement de protection outdoor. Ils l’ont inventé : cela s’appelle FUTURELIGHT. Et concerne toutes les collections, dont celle dédiée aux alpinistes, Summit Series. Explications.

Comment résoudre l’équation qui consiste à laisser passer l’eau dans un sens (la transpiration) et la bloquer dans l’autre (la pluie) tout en offrant un confort d’utilisation supérieure, et une résistance aux éléments naturels (vent ou rochers abrasifs) ? La question taraude touts les grands innovateurs en matière de vêtement outdoor. Le concept de FUTURELIGHT a en fait vu le jour à partir d’un constat des athlètes The North Face, insatisfaits des technologies utilisées (vêtement laminé autour d’une membrane imper-respirante). Le poids était aussi en question : il s’agissait de produire un tissu innovant mais pas plus lourd, flexible et pas rigide, confortable et pas rugueux au toucher. Après trois ans de recherches et de vrais tests terrain, The North Face est fier de présenter le premier équipement conçu à partir de sa propre matière FUTURELIGHT.

FUTURELIGHT, comment ça marche ?

FUTURELIGHT utilise le nano spinning. Concrètement, il s’agit de tisser des fibres polymères à l’échelle nano. Le processus de nano spinning utilisé pour créer la matière FUTURELIGHT™ permet d’atteindre un niveau de perméabilité à l’air jamais égalé dans la conception de la membrane du tissu. Et comment ? En créant lors du processus de fabrication des microscopiques trous, à échelle nano, permettant une porosité maximale tout en maintenant une imperméabilité totale, laissant passer l’air à travers la matière et permettant une ventilation jamais égalée.

Session test FUTURELIGHT dans les Alpes Suisses ©Tim Kemple – The North Face

Témoignage(s)

« Depuis trop longtemps nous devons nous adapter aux vêtements et aux environnements », explique Scott Mellin, Global General Manager du département Mountain Sports chez The North Face. « Il est temps d’innover. Avec le lancement de FUTURELIGHT™ on peut enfin proposer des vêtements qui s’adaptent à nos besoins. Le lancement de cette matière est un moment essentiel pour le futur de l’industrie du vêtement mais aussi pour nos clients qui n’auront plus besoin de faire des sacrifices en terme de confort ou de perméabilité à l’air pour une bonne protection waterproof. »

ADAPTER UN VÊTEMENT À NOS BESOINS ET À NOS ENVIRONNEMENTS PLUTÔT QUE L’INVERSE

 © Tim Kemple – The North Face

Une technologie qui s’adapte

La technique du nano spinning permet aussi aux designers de The North Face de pouvoir ajuster le poids, le stretch, la ventilation, la durabilité, la structure (tissée ou tricotée) et la texture pendant tout le processus de fabrication pour s’adapter aux activités et environnements des athlètes et des consommateurs. Avec FUTURELIGHT, les designers peuvent customiser le tissu pour des usages spécifiques comme par exemple en le rendant plus ventilé pour des équipements destinés aux exercices d’aérobie ou encore en améliorant la protection pour des conditions de climats humides et extrêmes. Cette faculté de pouvoir ajuster ces éléments tout au long du processus de fabrication repousse les limites de l’innovation dans l’industrie du vêtement, permettant d’imaginer différents types de dosage imperméabilité versus respirabilité.

©Tim Kemple – The North Face

Mathis Dumas en plein test en altitude. ©Tim Kemple – TNF

Des tests au long cours

La marque américaine n’a pas fait les choses à moitié. On vous a raconté comment les athlètes du team The North Face ont réussi l’ascension et la formidable première descente à skis du Lhotse en 2018Jim Morrison et Hilaree Nelson étaient équipés de vêtements FUTURELIGHT de la tête aux jambes. « De toutes mes années de montagne, je n’ai jamais expérimenté un produit qui bouge et performe aussi bien que FUTURELIGHT. Cela crée de nouvelles références en terme d’attentes vis-à-vis des produits waterproof. » témoigne Hilaree. En France, la marque soutient entre autres Mathis Dumas, guide et photographe. Croisé à Chamonix, celui-ci nous a confirmé que FUTURELIGHT changeait la donne, avec des « vêtements techniques plus confortables et plus respirants à porter au quotidien », c’est-à-dire bien sûr dans son métier en haute montagne. Au final, les vêtements FUTURELIGHT ont été testés sur le long terme pendant plus de 400 jours au total, par une quinzaine de montagnards différents. À votre tour d’adopter ce qui est un game changer.

Focus sur la veste

Summit L5 Jacket

The North Face

Summit Series

Coupe 3D ergonomique, capuche compatible casque, matière FUTURELIGHT 3L Fabric (93% nylon, 7% élasthanne, traité DWR). Deux poches poitrine, une poche main, deux poches internes. 660g (H), 630g (F). Du XS au XL. Existe en rouge, jaune, vert taupe ou noir.

Retrouvez plus d’informations sur The North Face Future Light