@

La 36ème édition Pierra Menta s’est achevée samedi. La foule est montée dès 5 h vers le Col de la Forclaz et à l’Antécime du Grand Mont en Beaufortain pour encourager les coureurs. Eux auront fait plus de 10 000m de dénivelé en quatre jours. Quatre jours d’efforts, de montées interminables, d’arêtes effilées, de descentes où brûlent les jambes. S’il y a bien un coeur du ski-alpinisme, il bat très fort à Arêches pendant ces jours. Notre portfolio, réalisé par Jocelyn Chavy.

Cette 36ème Pierra Menta finit dans les mains des italiens Matteo Eydallin et Michele Boscacci, et de la team franco-suédoise Axelle Gachet-Mollaret Tove Alexandersson. Les locaux Xavier Gachet et William Bon Mardion montent sur la deuxième marche du podium, tandis que Jakob Herrmann et Kilian Jornet s’emparent de la troisième place. Malgré leur talent, à l’image de Mathéo Jacquemoud et Samuel Equy qui ont remporté deux des quatres étapes, les français n’ont pas pu s’imposer face au duo italien. La Pierra Menta est une fête du ski-alpinisme que tous, coureurs, spectateurs, ont retrouvé avec ferveur après deux années presque blanches (une étape courue en 2021). Une course mythique, des sourires et des larmes, sur les cimes étincelantes du Beaufortain.

Mercredi 9 mars, sur l’arête effilée du Mirantin, l’un des plus beaux sommets de cette 36ème Pierra Menta. ©Jocelyn Chavy

Xavier Gachet et William Bon Mardion s’imposent comme des fusées sur cette 1ere étape ©Jocelyn Chavy

Si les italiens Boscacci et Eydallin en bavent ce premier jour, ils vont pourtant chaque jour être un peu plus intouchables. ©Jocelyn Chavy

L’équipe féminine franco-suédoise Axelle Gachet Mollaret Tove Alexandersson sur les arêtes du Mirantin. ©Jocelyn Chavy

Envolée sur l’arête du Mirantin. 9 mars, 1ère étape. ©Jocelyn Chavy

Le départ se fait désormais en 3 vagues ©Rémi Fabrègue

Xavier Gachet et William Bon Mardion, encore confiants dans les rues d’Arêches au début de la 2ème étape. ©JC

Joie populaire à 7h30 dans les rues d’Arêches ©JC

Deuxième étape, dans les grandes combes avant le Riondet. ©Jocelyn Chavy

La suédoise Tove Alexandersson, en route vers le sacre. ©Jocelyn Chavy

L’adrénaline du départ, au rythme infernal imprimé par Michele Boscacci. ©Jocelyn Chavy

Xavier Gachet et William Bon Mardion sur l’arête du Grand Mont, 3e étape, sécurisés par une corde fixe. Du ski-alpinisme, du gaz, crampons aux pieds. ©Jocelyn Chavy

Kilian Jornet, moderato cantabile. ©Jocelyn Chavy

L’italienne Martina Valmassoi. ©Jocelyn Chavy

Sur l’arête du Grand Mont, Candice Bonnel et Laura Deplanche, qui, malgré un très beau parcours, seront contraintes à l’abandon à l’issue de la 3e étape. ©Jocelyn Chavy

Sommet du Grand Mont, devant le mont Blanc, vendredi 11 mars 2022. ©Jocelyn Chavy

Derrière son binôme Kilian Jornet, Jakob Hermann jette un oeil sur l’arête qu’il vient de gravir. ©Jocelyn Chavy

Coureur si pressé d’enquiller la descente du Grand Mont qu’il réussit à enlever sa peau …en skiant.

Dernière étape, de nombreux supporters sont montés soutenir les coureurs au col de la Forclaz.

Mathéo Jacquemoud a survolé le col de la Forclaz, acclamé par une foule en liesse.

©Jocelyn Chavy

Binôme de M. Jacquemoud, Samuel Equy s’accroche et le duo s’impose avec brio sur cette dernière étape.

La joie à l’arrivée des vainqueur italiens de cette 36e édition, Michele Boscacci et Matteo Eydallin.

4 jours de course. 10000 mètres de D+/-. Et une ligne d’arrivée enfin franchie. ©JC

L’équipe féminine qui remporte la 36ème édition, Tove Alexandersson et Axelle Gachet-Mollaret.

497 Shares
Copy link