@

Après avoir assuré et soutenu Soline Kentzel dans son ascension de Golden Gate, le grimpeur Sébastien Berthe a voulu accrocher une nouvelle croix à son palmarès sur El Capitan. Et c’est El Nino, la voie des frères Huber, qu’il a répété en un temps record. « Grimper El Capitan en libre à vue ou du moins essayer a toujours été l’un de mes rêves » explique Sébastien Berthe. Le grimpeur belge a en tous cas réussi une fantastique performance.

C‘est le bigwall étalon de la planète escalade. El Capitan et ses mille mètres de granit, parfois glissant. Après avoir soutenu Soline Kentzel durant ses 9 jours dans Golden Gate, Sébastien Berthe s’est lancé dans son propre projet, son rêve de gravir El Cap’ en libre et à vue. Il a grimpé « A muerte » dit-il, très proche du à -vue total – il a (presque) réussi son pari, et a surtout plié El Capitan en libre en un temps extrêmement rapide pour cette voie de 30 longueurs : « on a fini la voie vers 23 heures, après 17 heures non stop d’escalade ». Énorme.

El Nino, alias The North America Wall, remonte (comme son nom l’indique) la partie noire d’El Capitan au centre de la photo, partie ressemblant au continent nord-américain. ©Jocelyn Chavy

Seb Berthe est sans doute, avec Caldwell et Ondra, l’un des meilleurs connaisseurs d’El Capitan version escalade libre

Rappelons que le grimpeur belge fait partie de cette équipe venue grimper El Capitan –

Copy link